Le fabricant de fermetures auprès des professionnels (négoce, industriels de la menuiserie et des fenêtriers) Sothoferm s’est lancé il y a plusieurs mois dans un nouveau projet d’entreprise : le MVP pour management visuel de la performance. Retour sur les objectifs et les premiers résultats.
Jean-Noël Poiret, directeur industriel de Sothoferm a rejoint l’entreprise en Mai 2019. Cet adepte du lean et du management visuel de la performance s’est impliqué dans ce nouveau projet d’entreprise. Ainsi le comité de direction, dans le cadre du processus d’amélioration continue, a validé la méthode après avoir défini les objectifs et les moyens à mettre en œuvre. Le MVP s’est déployé en cinq mois au sein de l’entreprise. L’objectif principal est de piloter plus efficacement l’entreprise et donc de gagner en productivité. « Le MVP apporte bien d’autres bénéfices puisque c’est un excellent outil pour donner du rythme aux projets, améliorer la communication interne et impliquer davantage les équipes dans la réussite de la PME de 230 collaborateurs », explique-t-on chez Sothoferm.

Les outils et l’organisation du MVP

Sothoferm s’est fait accompagner par Elite Organisation, société nantaise, pour définir les indicateurs de moyens et de résultats adaptés à ses objectifs, visibles aujourd’hui dans une salle dédiée, “La salle de pilotage“ ou cockpit. Elle constitue le niveau 3 du MVP et est destinée au management stratégique. Les outils sont déclinés par secteurs avec des objectifs différents en niveau 2 pour les managers de secteurs et enfin au niveau 1 pour les managers et leurs équipes. Par exemple un tableau réservé à “l’Humain“ a été installé pour identifier les axes d’améliorations dans chacun des services. Un autre encore permet le suivi de projets et d’ajuster les ressources nécessaires en fonction des délais souhaités. Des points quotidiens permettent de suivre les indicateurs et animent les outils MVP.

Les outils apportent une analyse accrue dans chaque domaine et développe ainsi la vision transversale de l’entreprise

L’aménagement de la salle de pilotage et le coût du matériel induit par le MVP représente une enveloppe de quelque 5000 € auxquels s’ajoutent les honoraires du cabinet conseil en organisation.
Les résultats observés depuis son lancement en sept/oct. 2019 valident ce changement organisationnel fondamental. Les équipes projets sont investies et motivées par ces outils visuels ludiques (post-its, magnets…), la circulation des informations s’est également améliorée. En outre, les outils apportent une analyse accrue dans chaque domaine et développe ainsi la vision transversale de l’entreprise.
«Les équipes ont pu se challenger sur de gros volumes à partir du besoin client en répondant positivement à tous les items leur permettant ainsi d’apporter la réponse attendue», comme le stipule Jean-Noël Poiret. D’autre part, le système a permis aussi de rectifier des défaillances dans le mode de fonctionnement de certains fournisseurs et ce de manière très réactive, permettant aux clients de gagner en qualité de service.
«Le MVP a permis de dépasser l’objectif de Taux de service pour atteindre 99 % en production, et 97,3 % au global sur les quatre derniers mois de l’année 2019», conclut Jean-Noël Poiret.