Pour faire face à la demande croissante du marché pour ses fenêtres, le groupe Herige annonce un investissement total de l’ordre de 20 millions d’euros, soit le plus important projet de croissance interne jamais réalisé au sein du groupe.

Le groupe Herige vient de publier ses résultats au 1er semestre 2017. Sur l’ensemble de cette période, Herige a enregistré un chiffre d’affaires de 282,1 millions d’euros (à périmètre courant), en croissance de 3% à périmètre comparable par rapport au 30 juin 2016, bénéficiant d’une reprise du marché sur le second trimestre. Le résultat net part du groupe du 1er semestre 2017 représente un bénéfice de deux millions d’euros contre une perte de 0,7 million d’euros un an auparavant.

Usine dédiée à la fabrication du modèle de fenêtre AM-X
Herige a poursuivi son programme d’investissements internes durant le 1er semestre au sein des trois branches d’activité (5,8 millions d’euros sur le 1er semestre 2017). Au 30 juin 2017, le Groupe présente des fonds propres de 112,5 millions d’euros, ainsi qu’un ratio d’endettement net de 78% contre 75% au 30 juin 2016. Après deux trimestres consécutifs en croissance, le groupe maintient donc ses orientations stratégiques destinées, selon un communiqué d’Herige, « à retrouver une croissance rentable pérenne permettant de financer ses futurs développements ».
Dans ce contexte, et face à la demande croissante du marché pour ses fenêtres, Herige annonce la construction d’une nouvelle usine dédiée à la fabrication de son modèle de fenêtre AM-X.

« Ce nouveau site vise en effet à augmenter la capacité de fabrication de notre menuiserie nouvelle génération AM-X, en réponse à la demande croissante du marché pour cette gamme de fenêtres innovantes, explique Bruno Cadudal, président d’Atlantem. Nous avons présenté notre fenêtre AM-X il y a un peu moins de deux ans lors du salon Batimat 2015 sur lequel elle a d’ailleurs été primée au Concours de l’Innovation, puis nous l’avons commercialisée en mai de l’année dernière avec une “offre courte” et une cible de clientèle réduite de manière volontaire afin de monter petit à petit en volume tout en maîtrisant la production, la supply-chain et la satisfaction-client. Nous avons également élargi la gamme. Sur cette base de lancement, nos prévisions nous ont montré que notre site actuel de Fougères (35) serait saturé dès 2019 et en conséquence de notre besoin de bénéficier d’un nouvel outil à cet horizon là », poursuit Bruno Cadudal.
Celle-ci sera donc implantée à Saint Sauveur-des-Landes près de Fougères (35), un futur site de production ultra-moderne qui devrait entrer en service mi-2019.

20 millions d’euros investis et mise en service en août 2019
Atlantem Industries, la filiale du Groupe Herige a donc adressé à Fougères Communauté son intention d’acquisition d’un terrain de 7.4 ha. Cette demande marque son projet de construire sa nouvelle usine de production sur ce site localisé dans la communauté de communes de Fougères aux abords de l’autoroute A84 Rennes-Caen.
« Nous sommes très enthousiastes d’amorcer ce projet de construction à Fougères, ajoute Bruno Cadudal. Nous avons choisi d’implanter cette usine à proximité immédiate de nos autres sites afin d’optimiser nos synergies tout en rationnalisant nos flux industriels et logistiques. Cette nouvelle usine nous permet de renforcer notre empreinte industrielle sur le secteur et de développer à cette occasion l’emploi ».
La construction et l’aménagement de l’usine, sur une surface de 15 000 m2, correspond à un investissement de l’ordre de 20 millions d’euros, (bâtiment et équipements industriels) et devrait commencer à sortir de terre en juin 2018 pour une mise en service en août 2019. Une fois l’usine terminée, la montée en charge se fera progressivement et le site devrait employer jusqu’à 150 personnes. Elle aura une capacité de production de 100 000 menuiseries.
« Ce nouvel appareil industriel s’inscrit dans la stratégie du Groupe Herige qui vise à renforcer le déploiement de gamme de produits sur son coeur d’activité. Nous accompagnons la montée en puissance de notre production de menuiseries AM-X. Cette nouvelle usine traduit notre aptitude à capter les opportunités de croissance en déployant des gammes à la pointe de l’innovation et répondant aux exigences de nos clients », indique Alain Marion, président du directoire du groupe.

Une usine inscrite dans une démarche 4.0
La nouvelle usine s’inscrit dans un concept “Usine 4.0”. Pour cela, des outils numériques ainsi que des méthodes d’organisation de la chaîne logistique seront mis en place afin d’optimiser les processus.
Capitalisant sur ses valeurs, Atlantem va profiter de ce nouvel outil pour repenser l’ergonomie des postes de travail, (éclairage naturel, suppression des ports de charge). Un travail de fond sera effectué sur le pilotage des flux de matières internes par radioguidage, la digitalisation du flux d’informations, les économies d’énergie et de matières premières ainsi que le recyclage des déchets. Le projet a pour objectif de répondre à un enjeu majeur : optimiser la production tout en gérant le bien-être au travail et répondre plus vite aux besoins des clients.

AM-X, nouvelle génération de menuiseries
Rappelons que le concept AM-X est basé sur l’association intelligente des atouts spécifiques de chaque matériau (aluminium, PVC et bois). Cette approche technique s’inspire d’une démarche éprouvée notamment dans le secteur automobile. Afin de l’appliquer dans son coeur de métier, Atlantem capitalise sur sa maîtrise du travail du bois, de l’aluminium et du PVC. AM-X est pensé pour multiplier les choix tout en simplifiant les démarches (vente, achat, pose…) des professionnels du bâtiment, des architectes et des particuliers. Cette gamme se destine au neuf et à la rénovation, pour les maisons individuelles, logements collectifs et copropriétés.


Crédit photo : Cub-Architecture