Lors d’une conférence de presse, organisée à Paris le 25 septembre, Sépalumic a procédé à plusieurs annonces importantes concernant ses sites industriels ainsi que la nouvelle gouvernance mise en place par l’entreprise.
Ainsi, David Julien, directeur général de Sepalumic prend le titre de président, Vincent Chapelle devient directeur général, Quentin Rodde prend la direction du marché fabricant, Lionel Merlos prend la direction du marché des industriels, Chris Ward prend la direction du marché de l’international et Sylvie Roustan prend la direction du service communication de Sepalumic.

Nouvelle usine d’extrusion de 15 000 m2 à Genlis

Sepalumic investit à Genlis (21) dans une usine d’extrusion de dernière génération s’étendant sur 15 000 m2 et y crée 50 emplois. Cette unité comporte une presse hybride, unique en France, qui permet de réduire de 30 % les besoins en énergie. De plus, la marque s’engage dans un système de production éco-responsable avec l’installation d’une ferme solaire fournissant une énergie nécessaire au fonctionnement de l’usine. L’implantation de cette ferme solaire permettra de valoriser des terres non agricoles, évitant ainsi l’emprise sur des surfaces cultivables.
De même, en relocalisant cette production en France, Sepalumic réduit son empreinte carbone. « Moins de transports, moins de déchets d’emballages de protection, sans oublier l’avantage d’une production 100 % française » se félicite-t-on chez Sepalumic.

Intégration d’une seconde chaîne de laquage

L’entreprise va également intégrer une seconde chaîne de laquage vertical au sein de son usine de laquage, automatiser le stockage en sortie de laquage, installer trois zones de sertissage et optimiser sa zone logistique de conditionnement et d’exploitation.
« Ces travaux vont permettre d’améliorer le flux global de la fabrication à la livraison, d’élargir les possibilités de personnalisation pour nos clients en fiabilisant la qualité. Sepalumic prouve ainsi que l’amélioration du service client fait partie intégrante de sa responsabilité » précise l’entreprise.

Nouvelle usine de laquage et banc d’essai aéraulique au Maroc

Implanté sur les Iles de la Réunion et de la Guadeloupe ou au Maroc, c’est dans ce pays, près de Casablanca, qu’une nouvelle usine de laquage autorisera une réactivité en termes de service pour des clients marocains qui bénéficieront du premier banc d’essai aéraulique certifié du pays, ce qui sera un accélérateur dans le développement de solutions certifiées pour leur marché.

Création d’un Institut de formation s’adressant à la fois aux salariés et aux clients professionnel

« L’engagement responsable de Sepalumic, explique l’entreprise, s’étend à la diffusion de ses process techniques et de son savoir-faire en services et conseils ». Pour traduire ses engagements en actes, fort de son expérience de formation au sein de son réseau Grandeur Nature, Sepalumic crée un Institut de Formation s’adressant à la fois à ses salariés et à ses clients professionnels. Cet organisme pluridisciplinaire permettra de faire progresser les salariés à leurs postes respectifs voire à les faire évoluer dans la hiérarchie. L’Institut de Formation Sepalumic s’adresse aussi à ses clients et à leurs salariés. Ils pourront ainsi assimiler les procédés de mise en oeuvre des produits de la marque, prendre connaissance des dernières innovations et disposer des arguments pour démontrer à leurs clients finaux leur supériorité concurrentielle.

En photo : de gauche à droite, Sylvie Roustan, Vincent Chapelle, Quentin Rodde et David Julien.