La SAS Millet, créée en 1965 et rachetée par Ludovic Fauvarque en 2008, dispose désormais à Tours (37) d’un nouveau siège social de 3 300 m². Une autre société sœur lui est adjointe dans le même local, la société Lib’Accès.

Le déménagement était un aboutissement logique
« Nous manquions de place, explique le président Ludovic Fauvarque. Nous étions depuis plus de vingt ans dans le même bâtiment, alors que la société comptait 30 salariés. Or nous sommes maintenant 47 personnes… De plus, nous devions faire face à un fort développement et à une fréquentation accrue des clients. C’est dans ce contexte que nous avons fait l’acquisition d’un terrain de 6 400 m2 et y avons rassemblé nos activités, disséminées auparavant sur trois sites ».
Le nouveau siège social de Millet est désormais installé dans de nouveaux locaux rénovés et recyclés pour répondre aux exigences environnementales et de performances énergétiques, entièrement mis aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Les travaux se sont étalés de septembre 2011 à février 2012, sans interruption du travail quotidien.
« La surface couverte représente désormais 3 300 m2, dont 500 m2 de show room, 23 postes de travail et une partie stockage et ateliers, poursuit Ludovic Fauvarque. L’un des bureaux est attribué à la société Lib’Accès. Cette société créée en 2010, qui compte trois personnes, propose la mise en œuvre de travaux d’accessibilité pour les personnes handicapées ou en perte d’autonomie. Elle intervient sur deux marchés, celui de l’adaptation de logements et celui de la mise en conformité des établissements recevant du public ».

Quatre secteurs d’activité
Les quatre secteurs d’activité de la SAS Millet s’adressent à une clientèle située dans la région Centre, et constituée à la fois par des particuliers, y compris les personnes handicapées, des syndics et la maintenance industrielle. L’activité est scindée en quatre parties : la métallerie (20 % du chiffre d’affaires), le dépannage (20 %), la pose de menuiseries (50 %) et l’isolation (10 %).
« La métallerie, métier historique de la société, qui compte huit personnes, ajoute Ludovic Fauvarque, est orientée vers la production de structures métalliques pour escaliers, portes d’entrée, vitrines de magasins… Ce secteur présente aussi la particularité d’exploiter une forge à charbon : nous l’utilisons pour la ferronnerie d’art (grilles, garde-corps…) ou encore la fabrication de “jardins d’hiver” lors de la réhabilitation d’hôtels particuliers anciens, en accord avec les architectes des Bâtiments de France ».
L’activité qui concerne le dépannage dans les secteurs de la menuiserie, l’électricité et la plomberie, est effectuée avec quinze personnes. Le secteur de pose des menuiseries bois, PVC, aluminium et mixtes (fenêtres, portes, portes de garage) de volets roulants et battants et de systèmes de sécurité, emploie vingt salariés.

De nombreuses certifications
Concernant l’offre globale de rénovation éco-énergétique dans les habitations, quatre personnes sont spécialisées pour l’isolation des combles, la ventilation et le traitement de l’humidité.
« Il s’agit d’une gamme de solutions « bâti-responsables » : ces solutions, adaptées aux nouvelles normes de respect de l’environnement et d’économie d’énergie, témoignent de notre volonté de nous impliquer et d’exploiter notre savoir-faire dans la construction durable, affirme ce dirigeant. Nous sommes également habilités depuis trois ans à nous prévaloir de la marque “Les Pros de la performance énergétique”, une marque conçue par la Fédération française du bâtiment, qui nous enjoint de former spécifiquement nos salariés aux technologies d’isolation. Mais nous avions déjà institué une formation constante de nos salariés aux nouvelles normes. De même, les certifications Qualibat, Norme NF, agrément CST Bat s’appliquent à tous nos secteurs d’activité. Enfin Millet s’est vue décerner le trophée “Top entreprise de la Nouvelle République”, un “Prix spécial de l’agglomération”, pour son approche du développement durable via la rénovation énergétique. Quant à la société Lib’Accès, elle a été la première en France à recevoir en janvier 2012 la distinction Qualibat pour ses travaux d’accessibilité destinés aux personnes handicapées et aux personnes âgées. D’ailleurs, à partir de janvier 2015, les exigences concernant les normes d’accessibilité vont obliger les établissements recevant du public à être rendus accessibles aux personnes à mobilité réduite,» conclut Ludovic Fauvarque.