Effectuée sur l’année 2019, l’étude réalisée par le cabinet B+L pour le syndicat professionnel des transformateurs de verre plat, UDTVP, porte sur le marché des vitrages isolants, des verres feuilletés et des verres trempés en France. Lancée en 2018, cette étude menée annuellement a dressé l’an passé une première image de ces marchés.
Cette deuxième enquête présente le résultat de ce qui devient un baromètre national de la profession des transformateurs verriers.

20 millions de m2 de vitrages isolants vendus en France en 2019, un marché stable

Le marché des vitrages isolants en France s’élevait en 2019 à 20,02 millions de m2 soit une augmentation de 0,8% par rapport à l’an passé et une stabilité du niveau des importations.

Plus de 10 millions de m2 de verres feuilletés vendus en France en 2019

Le marché des vitrages feuilletés en France représentait 10,24 millions de m2 soit une hausse de 1,5% par rapport à l’an passé avec toujours beaucoup d’importations en provenance de pays européens, compensées par des exportations de production française majoritairement vers les mêmes pays.

Le marché des verres trempés stagne en France en 2019 à près de 7,7 millions de m2

Le marché des vitrages trempés en France représentait 7,7 millions de m2 avec toujours un haut niveau des importations (environ 65%) en provenance principalement de la Chine.


Méthode de l’étude : Situé à Bonn (Allemagne), B+L est une équipe internationale d’analystes expérimentés. Le cabinet s’appuie en particulier sur sa connaissance du monde de l’industrie, sa compétence dans les outils mathématiques et la gestion des données.
Pour estimer le plus précisément possible les chiffres de la transformation du verre plat, la méthode de triangulation a été retenue, c’est-à-dire que les données sont recueillies par 3 voies différentes, interviews individuelles, statistiques disponibles, données d’importations et d’exportations.
L’expérience de B+L au travers des nombreuses études déjà menées par le cabinet est également utilisée pour bien prendre en compte le contexte du marché de la construction.