C’est une excellente nouvelle que vient de recevoir le député de la Mayenne (53), Guillaume Garot (PS). En effet, le député de la circonscription de Laval, avait, en tant que vice-président de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée Nationale, interpellé Edouard Philippe sur l’inquiétude des professionnels du bâtiment de la Mayenne (artisans) sur les menaces pouvant peser sur le maintien ou non de la TVA à taux réduit sur les travaux de rénovation énergétiques. Dans un réponse (voir notre photo du courrier de Matignon), le Premier Ministre confirme donc officiellement ce, qu’auparavant, un autre membre du gouvernement (Bruno Le Maire) avait seulement évoqué oralement : « le gouvernement n’envisage pas de proposer, dans le projet de loi de finances pour 2019, un relèvement du taux de TVA pour les travaux de rénovation énergétique ».

Rappelons que la TVA au taux réduit de 5,5 % ou au taux intermédiaire de 10 %, au lieu du taux normal à 20 %, est réservée aux travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement et d’entretien sur les logements d’habitation achevés depuis plus de deux ans. Dans les départements de Guadeloupe, Martinique et La Réunion, le taux applicable est de 2,1 %.