Herige annonce ce jour avoir obtenu de ses partenaires bancaires historiques un Prêt Garanti par l’État d’un montant de 50 M€. Ceux-ci renouvellent ainsi leur pleine confiance dans la capacité de rebond du groupe.
Ce prêt, garanti à hauteur de 90% par l’État Français dans le cadre d’un Prêt garanti par l’État (« PGE ») (arrêtés du 23 mars et du 17 avril 2020 accordant la garantie de l’État aux établissements de crédit et sociétés de financement, pris en application de l’article 6 de la loi n° 2020-289 du 23 mars 2020), est souscrit pour une durée initiale d’un an.
Ces financements viennent compléter une série de mesures prises ces dernières semaines telles que le report des investissements non-stratégiques, le décalage – conformément à la loi – des échéances de remboursement d’emprunt et la non-distribution de dividende sur les résultats 2019. Associées à une gestion rigoureuse du plan de réduction de coûts, elles renforcent la liquidité du Groupe dont l’ensemble des activités a redémarré progressivement et de manière globalement plus rapide que prévu.
Avec la réouverture graduelle de ses points de vente de négoce de matériaux depuis le 24 mars, de ses centrales à béton depuis le 25 mars et de ses usines de menuiserie depuis le 14 avril, le Groupe s’est en effet organisé pour répondre de façon réactive aux besoins des professionnels du bâtiment.
Le groupe vise ainsi, à ce jour, à rétablir l’équilibre de sa trésorerie dès la fin de l’exercice.
Avec une reprise de l’activité et une structure financière consolidée, le groupe est confiant dans sa capacité à limiter l’impact de l’épidémie.