Fabricant à destination des professionnels, implanté à Loretz d’Argenton (79), G.Martin lance une nouvelle gamme de fenêtres PVC qui a nécessité près de 100 000 euros d’investissements.
Alors que l’activité économique est soutenue depuis plusieurs mois dans le secteur de la menuiserie, l’entreprise G.Martin travaille depuis plusieurs semaines au lancement d’une nouvelle gamme de portes et fenêtres PVC. Cette nouvelle gamme est devrait accroître significativement la production PVC de la PME familiale du nord Deux-Sèvres.
Cette gamme de fenêtre va d’une épaisseur de 70 mm à 82 mm et intègre la technologie Thermofibra ainsi que le système de laquage Décoroc de Deceuninck. La technologie Thermofibra consiste à remplacer intégralement le renfort acier par un renfort en fibre de verre intégré au profil.
Le laquage Décoroc, est un procédé de laquage permettant de laquer des menuiseries PVC comme des menuiseries aluminium, avec un laquage résistant, et surtout réparable en cas de rayure ultérieure.
Les investissements réalisés portent sur la création d’une nouvelle GPAO, le développement de nouveaux outillages et la refonte de toute l’offre commerciale, jusqu’au logiciel de chiffrage.
« Nous recherchions à faire évoluer notre offre PVC vers un produit encore plus technique que celui que nous avions, et proposer également à nos clients une offre plus claire et plus lisible, notamment pour le réseau Créabaie, explique Pierre-François Mingret, dirigeant de G.Martin. La fibre de verre ne nous est pas inconnue, car elle était un peu présente dans nos anciens profilés, mais nous changeons ici de braquet, en éliminant totalement les renforts en acier sur nos gammes 82 mm. Cela a été un travail très intensif de toutes les équipes, car habituellement un changement de gamme se déroule sur plus de 12 mois, et nous l’avons réalisé en moins de quatre mois », ajoute Pierre-François Mingret.
L’entreprise propose actuellement plusieurs postes en recrutement en atelier. « Nous avions déjà des postes à pourvoir car l’activité est très soutenue en ce moment, mais le très bon accueil de cette nouvelle gamme auprès de nos clients augmente nos besoin, donc… nous recrutons !» conclut Pierre-François Mingret.