Le verre ne se contente plus de maîtriser l’énergie en protégeant du froid et/ou du chaud. Il en produit grâce aux cellules photovoltaïques qu’il intègre. Prouesse qui le positionne comme une solution à privilégier dans la voie des bâtiments passifs.
Répondant au souci croissant d’efficacité énergétique des bâtiments, AGC Glass Europe cherchait à revaloriser le verre photovoltaïque, décrié pour son manque d’attrait et son coût parfois prohibitif. AGC entreprend alors une nouvelle approche industrielle et la refonte de sa gamme produits photovoltaïques. Avec, à la clé, une meilleure compétitivité et un choix élargi de solutions esthétiques à offrir sur le marché des façades.
Après 10 ans de commercialisation de verre photovoltaïque, AGC remet en cause son modèle de fabrication interne. De par sa nature très manuelle, elle résiste mal aux contraintes de compétitivité. Il établit alors des partenariats avec des entreprises spécialisées dans la fabrication automatisée de modules PV qui produisent du SunEwat en exclusivité pour ses besoins. Parallèlement, il investit là où sa valeur ajoutée fait toute la différence : la transformation du verre. Sondant les tendances profondes du marché, il entend étendre et dynamiser sa gamme en l’axant à la fois sur des solutions transparentes pour vitrages et opaques pour allèges.
Aujourd’hui, AGC propose ainsi des solutions SunEwat qui, en plus de contribuer à atteindre le ZEB (Zero Energy Building), peuvent être rentabilisées en moins de 10 ans. Plutôt une nouveauté dans le monde des façades génératrices d’énergie (lire également notre article sur SunEwat, dans Verre & Protections Mag n°118, page 55).

Vision Stripe et SmartSkin

Outre le SunEwat classique intégrant des cellules PV carrées (Vision Square), la ligne transparente comporte désormais aussi le Vision Stripe. Ses cellules forment de fines bandes horizontales, offrant une meilleure transparence et une esthétique plus aboutie. Ces vitrages se placent généralement sur les toits, les louvres, les canopées, les carports,…Enfin, le SmartSkin, se présente comme une fenêtre totalement transparente intégrant des cellules PV dans le cadre de la fenêtre, ainsi que des capteurs qui sont liés à un building management system permettant d’optimiser l’utilisation d’énergie

Artlite, Lacobel T Active et Stopray Active

La ligne opaque destinée aux allèges et bardages permet par contre d’exploiter, pour la production d’électricité, le reste de la surface verticale des bâtiments. Elle se décline en trois produits qui, tous, masquent les cellules tout en laissant passer les rayons solaires. Artlite Active est un vitrage feuilleté intégrant, devant les cellules PV, un visuel préimprimé qui peut représenter une infinité de motifs sans limites de couleurs. Lacobel T Active occulte les cellules par une couche de peinture uniforme brillante de haute qualité. Enfin, Stopray Active intègre une couche à contrôle solaire aux mêmes propriétés optiques (réflexion, teinte) que les vitrages vision Stopray classiques : leur compatibilité offre, sur l’ensemble de la façade, une harmonie du meilleur effet.
Fort de ces innovations brevetées, AGC Glass Europe propose désormais une solution complète, en verres vision et d’allèges, pour façade générant de l’énergie.
Notons que cette nouvelle gamme de produits AGC est le fruit d’une collaboration soutenue avec des partenaires comme Physee Technologies, Sonnenstromfabrik, SolTech, Issol et Solar Visuals. « C’est la réunion de leur expertise du solaire et de notre expérience du verre qui nous a permis de proposer une gamme diversifiée de solutions verrières de pointe à cellules photovoltaïques intégrées », explique Xavier Sahyoun, directeur Active Glass chez AGC Glass Europe.