SergeFerrari Group, a annoncé, le 23 juillet dernier, Répartition du chiffre d'affaires par zone géographique (non audité)
À périmètre et change constants, les ventes totales du Groupe sur le deuxième trimestre progressent de +3,6% par rapport au deuxième trimestre 2018, ceci sur un effet de base élevé (croissance de +11,8% en 2018 par rapport au 2ème trimestre 2017) et de livraisons décalées sur le début du mois de juillet. L’amélioration de l’impact de la variation des changes sur la croissance du chiffre d’affaires s’est légèrement accrue à +0,7% sur le 2ème trimestre 2019 (contre -2,0% en 2018).
Les effets prix et mix produits contribuent pour 3,5 % à la croissance des ventes enregistrées par le Groupe sur le deuxième trimestre 2019.
En Europe, la progression des ventes s’établit à +2,9% à taux de change constant. Aucune variation de périmètre n’étant intervenue sur la période, la croissance provient de la bonne tenue des projets architecturaux, du marché de la protection solaire, et de l’activité mobilier. Ce marché bénéficie d’une bonne dynamique du fait d’une part croissante de l’outdoor dans les modes de vie. A titre d’illustration, de nombreuses marques internationales de renommée utilisent les produits Serge Ferrari Batyline et Stamskin pour la conception de leurs produits.
Le chiffre d’affaires de la zone Americas est également encourageant et affiche +15,1% à taux de change courant et +8,8% à change constant, avec de bonnes performances au Canada et au Brésil.
Enfin la progression des ventes de la zone Asia-Africa-Pacific reste vigoureuse à +5,6%, toujours tirée par une bonne progression des ventes en Chine. Le Groupe continue d’observer une bonne tenue des projets d’architecture tendue sur des grands projets d’infrastructure dans cette région.
Le Groupe a réalisé au cumul sur le 1er semestre de l’exercice 2019, une croissance organique de ses ventes de +4,4%, globalement en ligne avec son objectif de croissance organique annuelle de +4,5%, à taux de change constant.
Au semestre, l’impact de la variation des changes sur la croissance du chiffre d’affaires s’établit à +0,5% (contre -2,1% en 2018).
Comme indiqué auparavant, le périmètre n’a pas connu de variation sur la période reportée. Les effets prix et mix produits ont contribué pour 2,9 % à la croissance des ventes enregistrées par le Groupe à fin juin.
A change constant, les trois zones progressent favorablement sur ce premier semestre. On note la performance particulièrement forte de la région Asia-Africa-Pacific sous l’effet de projets d’architecture et d’infrastructure. L’Europe reste en légère progression au cumul du semestre et malgré un effet de base défavorable en particulier sur la région Allemagne Autriche qui avait bénéficié de gros projets en 2018. La région Americas a compensé les effets du 1er trimestre et affiche sur le semestre +10,3% à taux de change courant et +4,1% à taux de change constant.

Priorité à délivrer une croissance organique du chiffre d’affaires supérieure à 4,5%

SergeFerrari Group s’est donné pour priorités cette année de délivrer une croissance organique de son chiffre d’affaires supérieure à 4,5% et d’améliorer son efficacité commerciale et opérationnelle. Ces objectifs sont tous deux confirmés.
La croissance de l’activité de ce semestre, associée à une politique de maîtrise des coûts et une sélectivité dans les choix de ses projets de développement permet au Groupe de renouveler aujourd’hui avec confiance son objectif de nette amélioration de sa rentabilité opérationnelle dès le 1er semestre 2019.
Au-delà du résultat d’opérationnel, il faut noter également que le résultat net part du Groupe 2019, bénéficiera de la non-reconduction des coûts liés à la fermeture de l’unité Vinyloop et qui s’étaient élevés en 2018 à 2,04 millions d’euros.
Enfin, le Groupe dispose d’une situation financière solide, et poursuit l’examen d’opportunités de croissance externe dans un objectif ciblé de se renforcer sur le plan commercial, produit ou technologique.