MSI Reports a publié en mars l’édition 2021 de son étude biennale sur le marché français des portes de garage *. En 127 pages et à l’aide de 64 tableaux commentés, cette publication fait le point sur l’évolution récente des ventes de portes de garage en France et dresse un état des lieux détaillé des caractéristiques du marché actuel (répartition des ventes par type de porte, par coloris, taux d’équipement en portillon, taux de motorisation, etc.).

Un chiffre d’affaires annuel de 360 millions d’euros

Selon MSI Reports, il s’est vendu environ 470 000 portes de garage en France en 2020, dont plus de 260 000 portes sectionnelles (dont 160 000 sur-mesure), environ 130 000 portes basculantes standard / simple-paroi (pour garage individuel ou box collectif), 10 000 à 15 000 portes basculantes isolantes sur mesure, environ 36 000 portes enroulables, 6 000 à 8 000 portes coulissantes et possiblement 15 000 voire 20 000 portes battantes/ouverture à la française. En valeur, ce même marché est évalué autour de 360 millions d’€ HT (à prix fabricants).

Forte montée en charge sur le dernier quadrimestre 2020

MSI Reports précise que le marché a globalement bien résisté en 2020, comme en témoigne la bonne tenue des ventes de portes sectionnelles sur-mesure (+1 à 2%) et de portes enroulables (-1%). Les fabricants interrogés par MSI déclarent des résultats assez hétérogènes, mais les baisses ou hausses à deux chiffres demeurent assez rares. L’étude précise toutefois que, du côté des sectionnelles sur-mesure, le segment des « latérales » sous- performe très nettement (-7%) celui des modèles à refoulement au plafond.
En 2020, la perte d’activité subie au printemps a été compensée par une reprise post- confinement assez rapide et, surtout, par une très forte montée en charge sur le dernier quadrimestre (avec des délais de livraison sensiblement allongés). L’étude indique par ailleurs que des difficultés d’approvisionnement ont pu, chez certains acteurs, impacter négativement l’activité.

Le dynamisme perdure début 2021

La demande est demeurée dynamique au 1er trimestre 2021, ce qui est de bon augure pour le 1er semestre. Le second semestre est en revanche beaucoup plus incertain, en lien avec un possible report des dépenses des ménages vers les loisirs une fois la population française massivement vaccinée et l’environnement sanitaire stabilisé. Pour l’heure, les tensions sur les approvisionnements et les coûts en matières premières (aciers, aluminium, matières plastiques, moteurs…) constituent le principal point d’inquiétude des fabricants pour l’année en cours. Si la plupart d’entre eux ont (modérément) rehaussé leurs tarifs en début d’année, cet ajustement ne compensera pas pleinement la hausse des coûts de revient, avec un effet dommageable sur la rentabilité financière des entreprises. Surtout, l’éventualité d’une pénurie sur certains composants n’est pas à exclure.
Du côté des sectionnelles sur-mesure (qui représentent à elles seules 57% du chiffre d’affaires de la profession), le mix-produit fait la part belle aux portes à ressorts de traction (aujourd’hui très nettement majoritaires) et aux panneaux sans motif. S’agissant des couleurs, le blanc (RAL 9010, 9016…) et le gris anthracite (RAL 7016) satisfont à eux seuls près de trois- quarts de la demande finale.

* = portes de garage sectionnelles (standard ou sur-mesure), portes basculantes standard/simple-paroi, portes basculantes isolantes sur-mesure, portes enroulables, portes battantes, portes coulissantes, portes pliantes. Étude construite sur la base d’entretiens réalisés auprès des principaux fabricants nationaux et régionaux de portes de garage ainsi qu’auprès de certains fournisseurs (de panneaux acier, de moteurs…).