Romain Ferrari (à gauche), co-fondateur de Polyloop, et Olivier Thomas, directeur de l'établissement Kem One à Balan, devant l'unité pilote de laboratoire.

La start-up Polyloop installe son unité pilote expérimentale dans le laboratoire de Kem One à Balan. Les deux entreprises s’allient pour mettre au point de nouvelles solutions de recyclage du PVC.
Kem One accueille sur son site de Balan, au sein de son laboratoire, une unité pilote de Polyloop, start-up spécialisée dans le développement d’équipements compacts de recyclage. Les deux entreprises ont conclu un partenariat le 8 juillet 2020 et allient leurs compétences pour développer de nouvelles solutions de recyclage du PVC. La jeune entreprise trouve ainsi à Balan un acteur expérimenté de la filière PVC et un environnement favorable à la mise au point de son procédé. Elle s’appuiera sur les compétences analytiques de Kem One, son expertise sur les différents types de PVC et leurs applications, ainsi que sur sa connaissance des marchés.
« Notre initiative de rupture est fondée sur plus de vingt ans d’expériences croisées entre les différents acteurs des filières de production, de transformation et recyclage de composites, indique Romain Ferrari, co-fondateur de la start-up. Polyloop offrira enfin une expérience à haute valeur ajoutée pour les acteurs engagés dans l’économie circulaire. Grâce à l’expertise de Kem One, notamment basée sur son laboratoire d’applications, ce partenariat nous permettra de coller au plus près des attentes des transformateurs de matières plastiques recyclées. »
Au sein du laboratoire de Kem One, Polyloop poursuivra ses travaux sur son procédé par dissolution sélective et précipitation, destiné à recycler des matériaux composites PVC, comme les textiles techniques (bâches, toiles enduites, etc.). Elle engagera ainsi des tests sur des matériaux en fin de vie ou des rebuts de fabrication. Son objectif est de concevoir à terme une petite unité de recyclage décentralisée, modulaire, intégrable dans une installation industrielle. Les compounds PVC (mélange de PVC et d’additifs) ainsi obtenus seront utilisés à nouveau au sein d’un même site par les fabricants et transformateurs.
Aux côtés de Polyloop, Kem One contribue à structurer une filière régionale du recyclage du PVC, en s’appuyant sur les pôles d’excellence en chimie, les compétences en ingénierie, ainsi qu’un tissu important de fabricants et transformateurs en Rhône-Alpes.