Intégré aux réalisations architecturales les plus emblématiques, Super Spacer d’Edgetech doit son succès à sa souplesse et ses fonctionnalités, ligne d’inspiration infinie pour les architectes mais aussi atout majeur pour les lignes de vitrage automatisées. Grandes bénéficiaires, les façades et fenêtres s’illustrent souvent dans la combinaison de leurs formes épousées par le système d’intercalaires Super Spacer, quand les portes vitrées gagnent aussi à en revendiquer les avantages. A l’instar de la gamme des portes d’entrée en aluminium Passage et des panneaux décoratifs du concepteur et fabricant Euradif ; un angle spécifiquement et conjointement évoqué par Fabrice Keller, Area Manager nouvellement nommé au sein d’Edgetech, et Jean-Gabriel Creton, Président d’Euradif.
Pour Fabrice Keller, Area Manager chez Edgetech « l’heure de l’agilité se confirme et avec elle, celle des intercalaires Super Spacer. Éléments discrets, ces systèmes n’en demeurent pas moins importants à exposer en plein jour pour leur niveau d’efficacité unique. Sur le terrain aventureux de constructions de plus en plus complexes et au caractère fort, les espaceurs Super Spacer forment un lien direct et fiable entre la liberté d’expression et la problématique énergétique et environnementale ». Un espaceur qui affirme sa flexibilité et participe au renouveau et à l’inventivité des murs-rideaux… jusqu’aux portes d’entrée d’un marché résidentiel aussi exigeant. Acteur national majeur dans ce domaine, Euradif n’a pas hésité à opérer des virages à 360° pour répondre aux attentes de sa clientèle d’industriels et assembleurs, et passer de la production de panneaux d’habillage de portes à l’intégralité d’une gamme complète et très diversifiée de portes aluminium et ouvrants monobloc (tierces, impostes, vantaux, dormants…). Avec un parc machines ultramoderne pour lequel l’entreprise a déjà investi plusieurs millions, et dont le dernier investissement en date de 4,2 millions d’euros concerne sa toute nouvelle ligne de laquage, Euradif intègre les compétences au plus haut niveau d’une technologie de pointe servant la productivité et la qualité de ses prestations.
« Dès que nous avons décidé de produire nous-même nos panneaux décoratifs, il nous a fallu trouver un partenaire offrant une diversité de possibilités d’épaisseurs d’intercalaires souples, afin de répondre aux multiples formes que peuvent prendre nos vitrages isolants », rappelle Jean-Gabriel Creton, président d’Euradif. « C’est donc logiquement que nous avons noué des relations depuis très longtemps avec Edgetech, pour une production assurant le plus haut niveau de fluidité possible ».

L’intercalaire qui se conforme à toutes les exigences

Sur le devant de la scène, la porte exprime beaucoup : ouverture, protection, personnalité de l’habitat. Un champ donnant libre cours à l’imagination et au design, sans pour autant transiger avec les performances thermiques et de sécurité.
« Les portes progressent en épaisseur au même titre que leur capacité énergétique », constate Fabrice Keller ; « s’élargissant, les intercalaires se doivent de conserver leur esthétisme tout comme leur malléabilité. Les systèmes Super Spacer d’Edgetech conservent leur flexibilité en bord périphérique de vitrage et réduisent les contraintes mécaniques ; ils affichent par ailleurs une résistance à la chaleur largement supérieure aux normes habituelles ».
Pour Euradif, qui assemble actuellement 100 % de vitrages isolants, doubles ou triples avec l’intercalaire souple Super Spacer, « que ce soit pour nos panneaux décoratifs ou nos ouvrants monobloc aluminium, notre choix du warm edge Super Spacer d’Edgetech s’est vite imposé. Simple à mettre en œuvre, il répond à la diversité des situations qui se présente à nous, s’adapte esthétiquement pour un client final satisfait, et avec un SAV quasi nul en termes de non-conformité du vitrage ; un atout primordial pour nous ».

Succès sur toute la ligne…

« L’application automatisée et le parallélisme du Super Spacer, remplacent les sept étapes fréquemment effectuées manuellement – remplissage du dessicant, application du polyisobutylène sur l’intercalaire, etc…. – en trois phases particulièrement simples et facilite véritablement la mise en œuvre », pointe Fabrice Keller. « La fluidité de la production est préservée et ne se trouve plus aliénée par cette manipulation et phase délicate du vitrage, ici totalement intégrée à l’automatisation ».
Dans les ateliers, les lignes de vitrage d’Euradif misent sur un process automatisé et une optimisation de la productivité. Le dessicant, intégré directement à l’intercalaire dans l’usine de Heinsberg (siège social européen d’Edgetech), supprime ainsi une étape à risque et déterminante dans l’industrialisation du vitrage des portes.
« Grâce à l’automatisation de l’application de l’espaceur, nous gagnons en productivité, précision et confort de travail. Plus aisée et plus rigoureuse, cette mise en œuvre renforce notre gestion des flux et notre réactivité, tout en garantissant des produits à haute valeur ajoutée », conclut Jean-Gabriel Creton.