L’Union des Fabricants de MEnuiseries (UFME), consciente de ces enjeux et des nouvelles manières d’habiter, a édité un nouveau Guide de 24 pages pour apporter un éclairage complet et factuel sur la fenêtre PVC made in France. Intitulé « 10 raisons de choisir la fenêtre PVC Made in France », il synthétise l’ensemble des vertus, pensées pour optimiser le confort, embellir et valoriser l’habitat, tout en respectant l’environnement. Ce Guide sera prochainement téléchargeable gratuitement depuis le site choisirmafenetre.fr.
Plus de 8 fenêtres sur 10 en PVC sont fabriquées en France, soit plus de 5 millions chaque année. Engagées dans un circuit court, elles représentent 115 000 emplois et près de 38 000 PME, offrant un large maillage territorial. Cette proximité, au-delà de l’optimisation de l’empreinte environnementale, est aussi garante d’une traçabilité, d’un suivi après-vente et d’une certification de qualité pour l’utilisateur final.
Selon l’UFME, « Investir dans des menuiseries PVC constitue un achat responsable. Le PVC est le seul polymère réutilisable à 100 % dans son application d’origine. Sa réintroduction directe et totale dans la production de nouvelles menuiseries permet de créer des fenêtres quasi à l’infini. En amont, le sourcing du matériau, produit en France, et la fabrication par des industriels répartis sur le territoire, créent des circuits courts qui réduisent le transport et l’empreinte carbone. En aval, le PVC est recyclé et réintroduit directement dans le cycle de production de fenêtres de deuxième génération, aux performances identiques ».
Rappelons que sur 4,1 millions de fenêtres certifiées NF, 3 millions sont en PVC Made in France. 100 % des profilés PVC sont certifiés NF et 100 % de performances garanties pour les fenêtres PVC couleurs, texturées et deuxième génération. Tous les critères évalués attestent d’un niveau de qualité élevé.
Les fenêtres PVC représentent 82 % des fenêtres les plus performantes en France. Elles se distinguent par leurs vertus isolantes et un coefficient de transmission thermique Uw inférieur ou égal à 1,3. Elles permettent de réduire les consommations de chauffage jusqu’à 80 % en appartement et 55 % en maison.
En termes de ressenti, son étanchéité à l’eau, à l’air et au vent est placée en première position. L’absence de paroi froide et de sensation de courant d’air est également appréciée. 99,9 % des fenêtres PVC sont équipées d’un double ou triple vitrage. Pour 89-90 % des Français, elle participe à l’affaiblissement acoustique. Étiquetée COV A+, elle contribue à la qualité de l’air intérieur. Autre indicateur, 1,9 million de fenêtres sont installées en oscillo-battant, favorisant ainsi l’aération et la sécurité.
« Le PVC est un des polymères les plus utilisés au monde, rappelle l’UFME, et notamment dans les secteurs aérospatial ou médical, pour sa résistance à toutes les agressions, sa durabilité et sa polyvalence. Dans le bâtiment, cette résistance aux températures chaudes ou froides, à la corrosion, aux UV et aux pollutions, en fait une référence sur le marché de la menuiserie. C’est aussi ce qui lui confère une durée de vie supérieure à la durée de vie conventionnelle de 30 ans.Pensée pour préserver la sécurité du foyer, elle est conçue anti-intrusion et anti-défenestration. Son classement M1 ou M2 en fait une fenêtre ignifuge.
La fenêtre PVC libère la créativité. Formes, textures aux rendus réalistes ou encore types d’ouverture, elle est entièrement personnalisable pour apporter un cachet unique à son habitat. Au fil des années, elle a pris des couleurs : sur-mesure, elle se décline dans une infinité de teintes, des plus classiques aux plus originales. Quatre process de coloration sont possibles : teinté masse, laquage, plaxage et co-extrusion. Aujourd’hui, 1,6 million de fenêtres PVC/an sont vendues en couleur. La bi-coloration intérieur/extérieur renforce la personnalisation et l’adaptation à l’environnement existant et au style architectural, pour créer des ensembles harmonieux ou jouer sur des effets audacieux. À noter que tous les profilés PVC couleur sont certifiés NF ! », conclut l’UFME.