Le groupe Profine avance, investit, innove et progresse dans un contexte toujours délicat ». Ainsi s’exprime Yann de Bénazé, président de profine France SAS, lors d’une récente rencontre avec la presse. Revue de détails du groupe profine avec son président qui détaille, pour nos lecteurs, les grandes lignes de sa stratégie et les moyens mis en œuvre pour la mener à bien.
Selon lui, le marché actuel est caractérisé d’un côté par un volume global de la construction qui continue à s’éroder (baisse des permis de construire, manque de financement, réduction des dépenses chez bon nombre de particuliers, etc..) et de l’autre par une concurrence intérieure destructrice et une pression des importateurs, en premier des pays de l’Est, où nous ne sommes plus à “armes égales”.
« Tout ceci pourrait mettre à mal de plus en plus d’acteurs en amont et en aval de nos professions. Pour certains c’est déjà public et cela fait la une des journaux ! », s’alarme Yann de Bénazé. « Au milieu de cela, profine sait trouver les sources de croissances et les bons partenaires. Ces derniers chez profine ont évolué avec nos gammes et l’évolution de notre offre couleurs. Ainsi l’immense majorité a réussi à progresser en 2013 et continue encore sur le premier trimestre 2014, poursuit-il.
Le premier trimestre 2014 avec une progression de plus de 5 %, nous a très agréablement surpris. Des chantiers importants en couleurs ou en produits techniques et performants progressent, quand les menuiseries standards continuent de baisser. On voit désormais la couleur ou des solutions Aluclip sur du chantier "social", des collèges, lycées et de la promotion privée. Il est même parfois surprenant de voir le renversement de tendance ; là où quelques années en arrière les chantiers se faisaient à "l’économie", c’est là qu’aujourd’hui on trouvera les menuiseries haut de gamme ! », poursuit-il.

fensterbau-frontale_713-(La

Profine a misé sur Fensterbau
Cette année, le gammiste avait axé sa stratégie sur sa présence au salon allemand Fensterbau en mars dernier. « Profine a ainsi montré de manière très forte, son optimisme, sa volonté farouche d’asseoir sa position de leader, en ne présentant que des nouveautés quand le reste de la profession montre toujours les mêmes fenêtres et les mêmes solutions connues depuis des dizaines d’années, affirme Yann de Bénazé. Quand certains continuent la "course à l’armement" avec des gammes de plus en plus épaisses et lourdes au fil des années, qui les ont conduites aujourd’hui à être au-delà de 80 mm, quand ce n’est pas 90, voir 100 à l’extrême, Profine a fait une démonstration inverse à Fensterbau avec des nouvelles gammes de 76 mm qui permettent d’atteindre jusqu’à 0,76 de Uw soit même encore en dessous des exigences des Maisons Passives, poursuit-il. Même si en France on parle plus de Bepos, BBC et HQE à ce stade dans la construction, nous savons tous que le sujet de l’énergie sera au fil des années le sujet crucial à tous les niveaux ».

Nouvelles gammes sur une plateforme 76 mm
Disponible pour les trois marques KBE, Kömmerling et Trocal, le système 76 mm est sans doute le plus grand et le plus important projet actuel de profine. « Considéré comme le meilleur système de sa catégorie, il atteint largement les plus hautes performances thermiques tout en gagnant en luminosité grâce à des profilés étroits », précise Yann de Bénazé.
La version à joint central 76MD affiche un coefficient Uw de 0,73 (avec triple vitrage et mousse). Elle a été retenue pour compléter dans les années à venir, l’actuelle gamme en 70 mm, et sera adaptée au marché français.
À Fensterbau, profine a également présenté le système PremiDoor 88 lux. Conçu avec cinq chambres, il permet de réaliser des baies vitrées de grandes dimensions : 2,9 m de haut et 6,5 m de large. Avec un vitrage performant, le système peut obtenir un Uw = 0,8 W/(m²K), convenant aux maisons passives.
Il est désormais possible d’associer la technicité de PremiDoor 88 à un montant fixe pour un résultat plus fin (95 mm sur le bord du cadre) laissant ainsi un plus grand passage à la lumière.