Estelle Chollet et Manuel Dariosecq

Vitrum Glass, l’entreprise mancelle fondée en 2012 et spécialisée dans les solutions de vitrages intelligents, vient de réussir à lever un million d’euros.
Son chiffre d’affaires s’élevait à 600 000 euros en 2019.
Estelle Chollet et Manuel Dariosecq (respectivement directrice générale et président-directeur général) comptent ainsi poursuivre le repositionnement stratégique et commercial entamé en 2018. Comme l’explique Estelle Chollet, les objectifs prioritaires de cette levée de fonds concernent la structuration de l’entreprise, l’implantation d’une stratégie commerciale dynamique et un investissement continu dans la recherche et le développement consacrés à Smart In Glass, la solution de pilotage brevetée élaborée par Vitrum Glass. Véritable kit de connectivité qui permet de contrôler et de paramétrer les vitrages chauffants, cette solution est présentée par Estelle Chollet comme l’axe principal de valorisation du produit verrier fournit par Calor Glass.

Une stratégie de développement dynamique

Après plusieurs années consacrées au développement d’une solution aboutie tant d’un point de vue technique que commercial, Vitrum Glass a décidé de passer à la vitesse supérieure.
Estelle Chollet explique que la crise sanitaire, loin de freiner cet élan, a donné l’occasion à l’entreprise de faire appel à un cabinet de conseil pour repenser son positionnement stratégique et prioriser ses actions. La nouvelle stratégie ainsi établie doit lui permettre d’atteindre les marchés publics et industriels (l’entreprise est pour l’instant principalement intervenue sur des chantiers privés).

Recrutements prévus

Pour y parvenir, Vitrum Glass va procéder à plusieurs actions clefs : 8 à 10 recrutements entre 2020 et 2021 (l’entreprise compte actuellement trois salariés), identification de nouvelles cibles commerciales, lancement de deux sites Internet distincts (qui doivent permettre d’adresser deux clientèles différentes) et investissements sur le pôle marketing dès septembre 2020.
Ce coup d’accélérateur intervient alors qu’Estelle Chollet et Manuel Dariosecq estiment le marché prêt à accueillir leur solution, une impression confirmée durant le confinement par le nombre très élevé de demande de devis reçus de la part d’architectes, plus disponibles pour faire de la veille technologique pendant cette période de ralentissement des activités.