Le vendredi 1er décembre dernier, Solabaie organisait à la Chapelle-sur-Erdre près de Nantes (44) sa convention 2017. Près de 110 membres du réseau d’Atlantem ont ainsi participé à cette manifestation dont une trentaine de nouveaux adhérents sur les 40 entreprises qui ont rejoint Solabaie en 2017.

Le nouveau système de partenariat
Après avoir souhaité la bienvenue aux adhérents, Patrick Sage, directeur du réseau Solabaie, est rentré dans le vif du sujet en faisant référence au nouveau système de partenariat qui avait été proposé, lors de la Convention 2016 à Lyon. Ce nouveau système de partenariat propose trois niveaux symbolisés par des Phares (1 phare pour simplement découvrir le concept Solabaie, 2 phares pour “prendre les couleurs” du réseau et 3 phares pour un partenariat exclusif avec Solabaie).
Pour Patrick Sage, le constat est positif, non seulement ce nouveau système a été adopté par la quasi-totalité des adhérents de Solabaie mais il a, en plus, permis au réseau d’augmenter l’efficacité de son recrutement et a, selon lui « sans nul doute facilité la décision d’un bon nombre de nos plus récents adhérents ».

Une année 2017 en tous points exceptionnelle pour le réseau avec une croissance de 30 %
Autre sujet de satisfaction pour Patrick Sage, les bons résultats du réseau. « Ils sont excellents, s’est-il réjoui, ils sont tellement bons, précise-t-il que l’accroissement de cette activité a parfois entraîné quelques “surchauffes”. »
« Outre la bonne conjoncture, précise Patrick Sage, les tergiversations autour du CITE ont accru subitement les commandes avec les habituelles tensions tant du côté du client final, de nos installateurs et bien entendu du fabricant. Cela nous oblige, et c’est aussi le rôle d’une convention comme celle-ci, à plus échanger ensemble sur ces problématiques ». Et les chiffres de l’année 2017 viennent illustrer les propos du patron de Solabaie. « Nous avons quasiment doublé nos commandes de menuiseries lors de notre traditionnelle opération commerciale de rentrée, précise Patrick Sage. Et il est clair que cette hausse s’est également faite en partie sur une prise de parts de marché de Solabaie sur d’autres réseaux confrères ».
S’en ressentent logiquement les chiffres du réseau puisque sur l’année écoulée, le chiffre d’affaires du réseau (ventes d’Atlantem aux installateurs de Solabaie) est passé d’un peu moins de 14 millions d’euros en 2016 à près de 18 millions d’euros pour cette année 2017, soit une croissance d’environ 30 %. « Ces quatre millions d’euros réalisés en plus, cela correspond à près de 25 emplois spécialement créés dans nos usines et nos services pour faire face à cet accroissement de nos ventes communes », ajoute Patrick Sage.
Côté produits et matériaux, c’est l’hybride+alu (gamme SO) qui a connu, en 2017, la plus forte évolution chez Solabaie, suivi du portail à égalité avec le volet roulant, de la porte de garage de la porte d’entrée, du bois et du PVC.

2018 sera une année “SO”
Éric Brun, directeur marketing d’Atlantem a, de son côté, présenté au réseau, les nouveaux produits que le menuisier industriel lance sur le marché.
Ainsi, les participants ont pu découvrir le futur coulissant hybride SO qui sera lancé sur le marché en septembre 2018 (deux vantaux-deux rails) et qui viendra compléter les modèles à frappe de cette gamme SO. « Nous allons donc dérouler, pour ce nouveau coulissant, la logique qui nous avait conduits à concevoir notre frappe, explique Éric Brun, partant du principe que c’est la fonction visée qui indique l’usage des matériaux utilisés. Donc, poursuit-il, nous allons sortir un produit très innovant et performant mais qui restera dans nos gammes de prix ».

Vastes investissements productifs
Vincent Bernier, directeur industriel d’Atlantem, a, de son côté présenté l’important projet mené par Atlantem sur le site de Saint Sauveur-des-Landes, proche de Fougères (35), (lire également Verre & Protections n°99, page 82). D’une superficie de 15 000 m2, il représente un investissement de 20 millions d’euros, (bâtiment et équipements industriels) et devrait commencer à sortir de terre en juin prochain pour une mise en service mi-2019. Une fois l’usine terminée, la montée en charge se fera progressivement et le site devrait employer jusqu’à 150 personnes.
Vincent Bernier a également présenté les futurs aménagements de l’usine de menuiseries bois de Cholet, qui va transférer toute son activité de son ancien bâtiment vers un nouveau de manière à accroître les performances de la production de menuiseries bois. Ce projet sera totalement achevé début 2019 avec notamment un investissement dans la capacité de teinte des produits qui va être doublée grâce à deux nouvelles chaînes robotisées de laquage couleurs implantées sur le site choletais d’Atlantem.
Le troisième projet industriel présenté par Vincent Bernier concerne l’activité PVC du groupe avec le projet “Pontivy 2020”. « Nous allons réaliser d’importants investissements, avec notamment l’implantation d’un transstockeur dans un bâtiment entièrement rénové (salles de formations, showroom, regroupement des services, etc.) et qui devrait d’ici deux ans produire environ 350 menuiseries PVC par jour ».

Une stratégie de communication axée sur les chaînes d’infos TV
La communication, un aspect important de la vie d’un réseau, a été abordée par Caroline Jegado, chargée de communication de Solabaie. « Notre “plan commercial 2018” a été établi à la suite de réunions de notre commission communication qui se réunit deux fois par an, explique Caroline Jegado. Il faut dire que prévoir une stratégie de communication pour l’année prochaine alors que tant d’incertitudes pesaient alors sur l’avenir du CITE n’a pas été une tâche facile puisque nous avons dû travailler sur plusieurs scénarii possibles selon ce que pourraient devenir le crédit d’impôt, sa suppression, son aménagement ou son maintien. Nous allons, en premier lieu, passer de deux opérations commerciales annuelles à trois, précise-t-elle, et concentrer nos moyens en période forte et particulièrement sur les opérations de fenêtres ».
Ainsi, dès janvier, Solabaie va aller à la rencontre des “déshérités du CITE” au travers d’une vaste campagne intitulée “Solabaie prolonge le crédit d’impôt à 30 %”. Elle se fera au travers de 307 spots BFM-TV (18 spots par jour entre le 1er et le 7 janvier 2018, puis 13 spots par jour entre le 8 et le 21 janvier 20018), 210 spots sur LCI et 210 spots sur CNews. « Nous allons accompagner cette campagne TV par des actions sur le Web, poursuit Caroline Jegado, afin de capter de nouveaux contacts de personnes souhaitant remplacer leurs fenêtres via des achats de mots-clés et de contacts géolocalisés autour des points de vente des adhérents de Solabaie. »
Une seconde campagne sera également menée au printemps (du 7 mars au 4 avril 2018) en s’appuyant sur la valeur ajoutée du “vitrage Solabaie triple-avantage” (44.2/16/4) qui devrait, selon Solabaie, aider à convertir les devis en commandes. Une campagne qui sera accompagnée d’actions internet en partenariat avec la société Mediaveille.