La jeune société de réparation nomade de fermetures, basée à Montastruc-la-Conseillère (31) a le vent en poupe. Son chiffre d’affaires a quadruplé en deux ans et elle compte aujourd’hui 35 salariés.
Le Lab est un camion autonome qui est en mesure de réparer sur place 95 % des portes, fenêtres et volets qu’on lui confie (hors vitrages). Une solution qui offre des délais quatre fois plus rapides que le remplacement des menuiseries, et surtout une baisse des coûts de 57 % (lire aussi notre article paru en 2017 : www.verreetprotections.com/skyinlab-la-reparation-de-menuiseries-nomade).

Le PVC aussi

En 2020 l’entreprise a ajouté la réparation de menuiseries PVC à son offre, ainsi qu’un service de serrurerie destiné à terme à couvrir l’ensemble de la France. « Ce nouveau métier va nous permettre d’exercer le nôtre plus sereinement, car nous étions embêtés lorsqu’on nous demandait de changer une poignée, des gonds ou des gâches », explique Matthieu Petitqueux, le créateur de Sky’inLab. « Nous avons donc créé un “camion-magasin” qui accueille 80% des pièces de serrurerie utilisées sur chantier, avec un bordereau de prix extrêmement simple qui nous permet de ne jamais nous déplacer pour rien ».

Matthieu Petitqueux


Répondre à 83% des besoins de réparation des fermetures Les compagnies d’assurance sont le principal client de Sky’inLab, qui font de grosses économies en faisant appel aux camions de Matthieu Petitqueux. Ce dernier cite en exemple un collège de Boulogne-Billancourt (92) qui avait subi à un incendie et dont il a fallu refaire la peinture d’une grande partie des menuiseries. Sky’inLab intervient en premier lieu suite à des effractions, mais aussi des incendies ou des intempéries, comme la grêle.
Pour conforter et accélérer son développement, l’entreprise vient de procéder à une levée de 1,6 millions d’euros auprès de trois fonds régionaux : Multicroissance, Galia Gestion et GSO Innovation. Cette somme va être dédiée au recrutement et à la formation de 40 techniciens, à l’augmentation de la flotte (40 véhicules prévus), à l’ouverture d’un deuxième site basé à Hyères les Palmiers (83) accueillant direction, ressources humaines et communication, ainsi qu’à l’arrivée de sept responsables commerciaux dédiés par région.
« Aujourd’hui, nous sommes à l’équilibre, et même bénéficiaires », assure Matthieu Petitqueux. « Mais le potentiel de Sky’inLab en France et à l’étranger est colossal. Cette levée de fonds va nous permettre de nous positionner définitivement en guichet unique des réparations de menuiseries après sinistre », conclut le gérant.