Chaque tonne de calcin (verre recyclé) qui retourne au float permetnon seulement d’économiser 300 kg de CO2, mais aussi les matières premières et le CO2 indirect.
Le verre issu des floats de Saint-Gobain contient 30 % de calcin, en provenance de trois sources : le recyclage interne aux floats, le recyclage de chutes de process venant de transformateurs et le recyclage de menuiseries en fin de vie.
L’ambition de Saint-Gobain, d’ici 2025, est de passer à 50 % de verre recyclé.
Pour ce faire, il faut absolument augmenter la part du calcin issu du recyclage des menuiseries en fin de vie, qui est ensuite utilisé pour la fabrication de nouveau float.
Saint-Gobain a déjà entrepris de nombreuses actions pour atteindre cet objectif ambitieux : identification de chantiers de rénovation ou de déconstruction, identification de points de collecte et partenariats avec des démanteleurs sélectionnés.
Le groupe recycle la grande majorité des types de verre (float, feuilleté clair ou teinté, argenté ou à couche) pour lesquels il garantit aux transformateurs un retour à 100 % du calcin en boucle fermée optimisée vers ses floats, dès lors que la collecte respecte les règles basiques de tri. Saint-Gobain collecte également les vitrages isolants et les menuiseries en fin de vie "intègres", qui sont retraitées avec ses partenaires pour une réutilisation à 100 % sur les floats.