Phare Ouest distribution a démarré son activité en 2009 à Saint-Brevin-les-Pins (44) dans la distribution et l’installation, auprès des particuliers, de fenêtres, portes, portes de garage et portails, sur une zone de chalandise de 30 km alentours couvrant globalement le Pays de Retz.
« L’idée était déjà à terme de fabriquer nos propres produits pour les professionnels car quand on est petit et qu’on ne fait que de l’installation, le client est “one shot”. Fabriquer nos portails pour les professionnels va nous permettre de développer un portefeuille d’affaires mensuelles en plus de notre activité d’installation auprès des particuliers » précise Nicolas Cussonneau, gérant de Phare Ouest distribution, qui lance aujourd’hui sa marque Portails 3D : 3D pour Direct usine, Dimension et Design.

« J’ai toujours été dans l’ouverture et la fermeture »
« J’ai démarré en 1996 chez Maugin avec une formation commerciale mais pour savoir de quoi je parlais, pour comprendre les attentes des clients pro et être en mesure de les conseiller, j’ai d’abord fait le tour de la fabrication et des machines avant d’intégrer la partie administration des ventes qui intègre la saisie commerciale des commandes pour l’interface de production » souligne Nicolas Cussonneau. Après une formation à l’Institut supérieur du marketing à Paris, il poursuit chez Maugin, cette fois comme responsable de la communication. Après neuf années dans l’entreprise il a le sentiment d’avoir un peu fait le tour et décide en 2005 de prendre son envol. Plutôt spécialisé jusque-là en commerce B to B, il souhaite alors se stabiliser sur le secteur et prend un job dans la vente aux particuliers pour se faire la main et monter son entreprise.
Trois ans après, Phare Ouest distribution voit le jour et les bénéfices générés pendant six ans lui permettent de se lancer en 2015 dans la production de portails et clôtures PVC et alu. Il loue un petit bâtiment et investit dans une chaîne de production avec notamment un centre d’usinage et un atelier de perçage de serrures et pose de poignées. Il devient donc concepteur-fabricant-installateur de portails en B to C tout en continuant à distribuer et installer fenêtres et portes pour les particuliers qui en ont besoin.
« On a tout intégré pour l’installation, j’ai deux installateurs sur site et vais recruter un collaborateur pour intégrer aussi la partie maçonnerie car nous gérons les projets de A à Z pour nos clients ». Des clients satisfaits des produits et des installations de l’entreprise certifiée Qualibat RGE, qui franchit aujourd’hui une nouvelle étape en investissant dans le foncier pour développer une activité de concepteur-fabricant de portails pour les professionnels.

Un atelier-showroom pour développer une clientèle B to B
« Le bâtiment que nous avons pris en location en 2015 ne fait que 250 m2 ; nous avons donc acheté un terrain de 1916 m2 juste à côté pour construire notre propre bâtiment d’environ 400 m2 et développer la production » explique Nicolas Cussonneau qui souhaite conserver son activité d’installation qui fonctionne bien mais surtout développer la fabrication où tout démarre vraiment en B to B depuis septembre.
L’investissement foncier réalisé, qui se concrétisera par l’ouverture du bâtiment fin juin 2018, est destiné essentiellement au stockage de profils, mais aussi de couleurs afin d’optimiser les délais de production et de livraison pour rester réactif par rapport au marché.
« Nous ne prévoyons pas d’équipements supplémentaires mais plutôt d’avoir une surface de production plus confortable » explique Nicolas Cussonneau. L’atelier sera déménagé en premier et en moins d’une journée pour éviter toute rupture de production. Suivront les aménagements du reste du bâtiment qui comprendra aussi un showroom intérieur et extérieur au concept ingénieux. Fort des coups de cœur que suscitent sur les salons la présentation de ses portails à découpe laser, une technologie applicable en protection solaire, Nicolas Cussonneau entend optimiser ce bâtiment pour faire la démonstration des savoir-faire de l’entreprise. « Que ce soit dans le tertiaire ou sur des bâtiments où il faut intégrer la protection solaire, on voit de plus en plus des doubles plots avec de la tôle devant les fenêtres. Il y a des tôles acier qui permettent de faire de la déco tout en assurant une protection et c’est une solution qui fonctionne vraiment bien. Nous avons donc prévu sur notre nouveau bâtiment un dispositif d’exposition de solutions de protections solaires : une grande baie intégrée de 4 m avec un côté mur sur lequel nous allons fixer un système de dépliage des tôles devant la façade vitrée. Sur la partie atelier où le bâtiment est de 6,80 m de haut monopente, on a prévu une structure en tôle avec une découpe laser de 5 m de large sur 6,80 de haut dans un coloris très pop » dévoile Nicolas Cussonneau. Une mise en scène de son outil de production qui va permettre au dirigeant de franchir courant 2018 une étape importante de sa démarche commerciale : disposer d’un showroom pour présenter ses gammes de produits et son savoir-faire aux clients professionnels ou prospects. « Un événementiel est prévu dans notre démarche professionnelle pour développer les partenariats qu’on est en train de mettre en place, notamment avec Technal qui est notre fournisseur aluminium » précise Nicolas Cussonneau.

Une marque de fabricant qui se différencie de l’activité de distribution
« Nous avons défini une gamme, des modèles esthétiques et économiques et réalisé notre propre catalogue en ligne, de portails design à la découpe par jet d’eau haute pression. Cette technique nous permet de faire de très beaux motifs, des pare-vue, des inserts à découpe laser. On est aussi autonomes sur la motorisation, la programmation et l’interphonie avec les compétences internes et des choix de gamme associés ainsi que des formations aux nouveautés bien sûr. Globalement tout cela est déjà en place dans notre structure » se félicite le dirigeant qui souhaitait avoir les outils avant de lancer une démarche commerciale auprès des professionnels. « J’essaie d’optimiser notamment le réseau des menuisiers aluminiers Technal sur mon secteur. Ce sont des gens qui installent de la fenêtre ou de la véranda en profil Technal et qui font un peu de portail et de clôture. Comme j’utilise des profilés Technal, notre démarche commerciale est facilitée et on essaie de travailler ça » explique-t-il. « On travaille avec Technal en produits aluminium pour tous les coloris. On a aussi une gamme spécifique que l’on développe avec Profils Systèmes. En PVC on fait un excellent produit avec squelette alu intégré de chez Socridif, un extrudeur PVC basé à côté d’Angers et excellent en R&D... » précise le dirigeant.
En créant une marque dédiée aux professionnels, Nicolas Cussonneau ouvre aussi son marché aux installateurs concurrents de Phare Ouest distribution qui peuvent acheter et installer des produits Portails 3D sur la zone de chalandise de Phare Ouest distribution « Je voulais absolument ne pas être en clientèle avec la même marque c’est plus cohérent sur le terrain. Sur les secteurs où je ne distribue pas, ça ne poserait pas de souci mais le nom Phare Ouest distribution n’était pas évocateur de l’activité ». Depuis septembre l’entreprise travaille en B to B sur Angers (44) mais aussi sur le Nord et compte étendre sa zone de chalandise au Maine-et-Loire (49). Pas au-delà de ces trois départements dans un premier temps afin d’être en capacité de gérer la logistique et de consolider l’activité avant de continuer à étendre sa zone de chalandise qui restera limitée au Pays de Retz pour la partie distribution-installation.

Une production de niche
Le chiffre d’affaires de Phare Ouest distribution est passé de 120 000 euros en 2009 à plus de 450 000 euros enregistrés avant la fin de cette année. Une belle progression malgré un déficit d’installation sur le dernier exercice. « J’aimerais rapidement arriver à 1 voire 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires en structurant » se fixe le dirigeant. L’entreprise emploie aujourd’hui quatre salariés et deux recrutements sont en cours : un maçon et un menuisier. « Je suis beaucoup consulté par les professionnels et j’espère donc pouvoir recruter assez rapidement des opérateurs de production. C’est un peu tôt pour le dire mais nous sommes actuellement sur des recrutements tous les six mois » précise-t-il.
Avec une petite structure très réactive, l’entrepreneur se félicite de pouvoir faire des changements de braquets en fonction des tendances et de pouvoir réaliser des personnalisations sans que le portail ne coûte 50 % plus cher. « Il n’y a pas un portail qui sorte de chez moi qui soit identique à un autre et même dans le coloris aujourd’hui on arrive à donner des tendances » se réjouit Nicolas Cussonneau. « À terme, demain ou dans dix ans, je me vois plus comme un fabricant de portails et distributeur dans le B to B de produits haut de gamme. J’ai une approche qualitative du produit avec des motifs très spécifiques. Je ne me place pas sur le marché des grands industriels, je veux être un complément de ce qui existe dans le portail » conclut-il.

Photo : Nicolas Cussonneau, gérant de Phare Ouest Distribution