Il y a deux ans, Janneau et l’entreprise parisienne AEF, membre du réseau Partenaire Certifié Janneau, répondaient conjointement à un appel d’offres pour le changement des menuiseries de la copropriété “Cap Sud”, dans le XIIIe arrondissement de Paris qui comporte 750 logements. Aujourd’hui, 420 menuiseries ont déjà été installées avec une moyenne de quatre fenêtres remplacées par appartement et le chantier se finalise actuellement.
« Du conseil à la pose, explique Dominique Monin, directeur AEF et Partenaire Certifié Janneau, nous apportons une solution globale à la gestion des chantiers en copropriété qui représentent 25 % de notre chiffre d’affaires. Études et devis gratuits, réduction des coûts lors des commandes groupées, outils personnalisés pour les particuliers : un interlocuteur dédié, des réunions d’information, des rendez-vous individuels... tout est fait pour fluidifier l’organisation. Pour le chantier Cap Sud, débuté en juin dernier, nous sommes en relation avec l’ensemble des propriétaires depuis février ! », précise Dominique Monin.

Les fenêtres d’origine dataient des années 70 !
Pour remporter ce chantier d’un million d’euros, le partenariat fabricant/installateur a fait la différence pour la qualité des fenêtres aluminium, l’organisation opérationnelle sur le terrain et la capacité du fabricant à répondre aux commandes “gros volumes”.
« Pour prendre sa décision, le syndicat de copropriété a fait poser trois fenêtres de fabricants en situation réelle dans l’appartement témoin du complexe. Janneau a fait la différence sur les performances et la tenue de sa gamme de menuiseries aluminium profil rénovation », explique Isabelle Chanet, responsable de l’organisation logistique du chantier Cap Sud.
Avec des ouvrants et dormants de 65 mm d’épaisseur, les menuiseries aluminium Janneau se distinguent effectivement par leur résistance et leur isolation thermique et phonique. Trois niveaux d’isolation assurent l’étanchéité à l’air et à l’eau, avec un bouclier thermique central qui renforce l’isolation et protège la quincaillerie de la corrosion. « Une technicité qui fait la différence. Les fenêtres d’origine dataient des années 70 ! », précise-t-on chez Janneau. Au cœur de la structure, un noyau isolant en matière composite assure l’isolation thermique entre l’intérieur et l’extérieur. Ce concept permet de gagner en rigidité pour proposer des grands formats de coulissants et de galandages.
Notons que la gamme bénéficie en standard d’un double vitrage de 26 mm à isolation thermique renforcée avec gaz argon et intercalaire Warm Edge.
« Sur le terrain, explique Thierry Anselmier, chef du chantier Cap Sud, trois équipes se succèdent : une équipe désamiantage et protection des lieux de deux personnes qui débute à 7h pour une heure de nettoyage et deux équipes de deux personnes qui lui succèdent pour la pose des menuiseries. Il faut compter une moyenne de 1h30 par fenêtre installée », ajoute-t-il.

Les menuiseries mises en œuvre sur le chantier
Frappe :
A*3 - E*6B - V*A3 (fenêtres et portes fenêtres) Uw jusqu’à 1,3 W/m2.K*
Sw jusqu’à 0,53* et Tlw jusqu’à 66 %

Coulissant :
A*3 - E*6B - V*A3
Uw jusqu’à 1,3 W/m2.K*
Sw hiver jusqu’à 0,54* et Tlw jusqu’à 69 %

Gamme labellisée Fenêtrealu par le SNFA pour sa fabrication 100% française et de qualité.

Sécurité : une poignée incrochetable de série permet l’enclenchement d’un mécanisme de verrouillage autobloquant. D’autres options de sécurité sont également disponibles : plaques de protection anti-perçage, double-vitrage feuilleté retardateur d’effraction, poignée à clé...

Personnalisation : trois styles (tradition, moderne et design), disponibles en sur-mesure, avec un large choix de couleurs résistantes aux UV, aux variations thermiques et aux chocs.