La société Bouvet-SA a opté pour la solution e-Logistics de SFS intec et le système de pesage-commande automatisé weightLOG pour la gestion de ses références de vis pour menuiseries dans sa nouvelle usine de La Membrolle-sur-Longuenée (49). La première menuiserie à avoir adopté en France cette solution pour toute sa visserie. « Nous avions 170 références de vis pour menuiseries, ce qui est un nombre important, explique Clémence Geslin, acheteur-approvisionneur chez Bouvet-SA, avec une problématique de rupture qui revenait régulièrement ».
Fort de cette problématique, Bouvet a questionné trois fournisseurs de vis afin de connaître la solution logistique que ces derniers pourraient mettre en place afin de remédier à ces ruptures d’approvisionnement. C’est la solution logistique de l’un des fournisseurs de vis de l’entreprise, la société SFS intec, dont le projet a été porté par Christophe Salique, responsable solution eLogistics, qui a été retenue par Bouvet. La menuiserie a d’ailleurs fait à cette occasion “d’une pierre deux coups” puisqu’elle a confié 100 % de son approvision- nement en vis à SFS intec. « C’était effectivement l’occasion, précise Clémence Geslin, de rationaliser nos approvisionnements et dans un second temps nos références ».

La solution weightLOG
Le menuisier a donc opté pour la solution weightLOG. Le système est simple : une balance, sur laquelle est posé un bac plastique contenant les vis, connectée 24 heures sur 24 via Bluetooth, elle émet des signaux de besoins de stock. Ces signaux, basés sur le poids des vis restantes dans le bac, transmettent automatiquement à la plateforme e-logistique de SFS intec, les besoins, qui sont déclinés en commande une fois par semaine.
Chaque balance peut être paramétrée avec son propre seuil de déclenchement de commande automatique, par exemple dès qu’il ne reste plus que 1000 vis dans une balance (si on souhaite que le réapprovisionnement se fasse à compter de ce volume), celle-ci émet une commande automatique vers SFS intec d’une quantité fixe de réapprovisionnement.
Notons que chaque balance est équipée de deux “visualisateurs” indiquant si la commande a bien été effectuée et est donc en cours ou si celle-ci est en cours de livraison. L’opérateur peut aussi visualiser sur une étiquette la cadence de réapprovisionnement et le seuil de déclenchement de commande (en nombre de vis).
Toutes les informations émises par toutes les balances connectées dans le magasin Bouvet sont recensées une fois par semaine (le jeudi à 3 heures du matin chez Bouvet). Toutes les références ayant, à cet instant T, atteint le seuil de déclenchement de commande sont automatiquement transformées en commande ferme chez SFS, et lancées en préparation. Cette commande doit être préparée et expédiée le jour J pour réception chez Bouvet le lundi.
La commande est mise à disposition par SFS sur un serveur FTP, Bouvet incrémente ensuite cette commande automatiquement dans son ERP. Aucun besoin humain pour le déclenchement de la commande et de la saisie.

Aucune intervention humaine n’est nécessaire
« L’intérêt de cette solution, ajoute Clémence Geslin, c’est qu’aucune intervention humaine n’est nécessaire pour le déclenchement du signal de besoin puisque la balance pèse le stock de vis en temps réel. Autre avantage, une analyse des consommations et des niveaux de stocks peut être régulièrement faite afin de correspondre au plus près de notre activité. D’autant que le seuil de déclenchement des commandes de vis ainsi que les cadences peuvent évoluer », poursuit-elle. Les seuils et quantités de réapprovisionnement ayant été fixés au regard des historiques de consommation de chaque modèle de vis par la production de menuiserie, une évolution se fera donc progressivement avec des modifications de quantités, toutes les modifications étant réalisables afin de rester le plus possible en flux tendu.
Notons que la solution weightLOG fait partie de quatre systèmes de e-Logistics déclenchant la commande : push- LOG (étiquette avec bouton de commande), turnLOG (rotation du bac de stockage, envoi de la commande) et mdeLOG (saisie mobile des données par codes-barres). Bouvet a pour l’instant installé 50 % de sa gestion logistique des vis et devra atteindre 100 % avant la fin de l’année. La menuiserie angevine ne s’interdit pas éventuellement d’adopter la solution weightLOG pour d’autres produits que la visserie. « Fort de notre expérience sur la visserie, pourquoi pas sur d’autres produits, toujours de petite taille ayant besoin d’une balance ? Ça pourrait être des produits de maintenance, ce système permet de sécuriser les approvisionnements », conclut Clémence Geslin. Quand l’efficience industrielle rencontre l’innovation digitale.