Anciennement “Goëland”, KE est un fabricant français spécialisé dans le marché des stores d'extérieur moyen-haut de gamme. L’entreprise est installée dans des locaux de 5 000 m2 à Tremblay-les-Villages (28), entre Chartres et Dreux. Elle a un vrai savoir-faire dans la pergola toile, mais c’est bien le store banne qui représente 60 % de sa production.
Elle est depuis 2011 une filiale du groupe italien BAT, qui fabrique également des pergolas haut de gamme sous la marque KE Gennius.
L’usine eurélienne compte une soixantaine de salariés permanents, un chiffre qui peut monter à une centaine en saison grâce à l’intérim.
Pour faire face à sa croissance à deux chiffres (+20 % en 2019), KE France est aujourd’hui dans une démarche d’agrandissement et d’investissements.

Transstockeur, unité de thermocollage et zone d’expédition

Le principal effort est la construction d’une extension de plus de 700 m2 qui va prochainement accueillir un transstockeur de marque DimaSimma. Cet outil, qui représente un coût d’environ 1,5 million d’euros, va permettre une gestion plus rationnelle et efficace des profils aluminium tout en améliorant les conditions de travail.

Jérôme Foucault

Au niveau des machines, une nouvelle ligne de thermocollage SMRE devrait être opérationnelle pour cet été. Elle viendra compléter l’offre de confection et augmenter sa capacité de production.
Enfin, KE France profite de ces travaux pour reconstruire sa zone d’expédition.
« Ayant souvent des produits hors norme à envoyer, nous repensons complètement notre mode de transport pour éviter notamment toute manipulation superflue du produit », explique Jérôme Foucault, directeur général de KE France. Le but est de favoriser les trajets directs vers le client final, sans passer par une plateforme, une opération qui a demandé un réaménagement complet de la zone d’expédition.
« Cet aspect était un peu notre point faible, l’entreprise ayant beaucoup grossi dernièrement », ajoute le dirigeant.
« Nous allons dorénavant avoir plus de place pour mieux gérer ces flux de sortie de produits, en évitant notamment les ruptures de charges qui sont dommageables pour nos produits ».
Pour KE France, ces investissements se montent pour la période 2020-2021 à environ 2,5 millions d’euros et vont permettre à l’entreprise de faire face à la demande dans de bonnes conditions.