Filiale du groupe allemand Hörmann, l’entreprise française Tubauto vient d’entreprendre la première phase d’importants travaux sur son site de Gron, près de Sens (89). Hörmann France a en effet en mars dernier, installé son siège social français, auparavant à Gonesse (95), chez Tubauto en attendant que s’achèvent les travaux en cours de ses futurs bureaux. Le chantier, qui se déroule en deux phases va donc voir, dans un premier temps la livraison du nouveau siège sur deux étages avec un investissement estimé à près de quatre millions d’euros et sera livré en mai prochain. Ce nouveau bâtiment administratif, d’une superficie de 2 700 m2, sera également doté d’un showroom de 700 m2 qui présentera toutes les gammes de produits du groupe Hörmann.

Création de “Tubauto Distribution”
« Ce déménagement est lié à une volonté de bénéficier de plus de synergies avec un site de production indépendant et notre société de commercialisation Hörmann SAS, » explique Markus Stump, directeur général de Hörmann France.
Même si Hörmann et Tubauto demeurent deux sociétés juridiquement indépendantes l’une de l’autre, a été créée une troisième société “sœur”, filiale de Tubauto SAS et qui se nomme Tubauto Distribution et a démarré ses activités en décembre 2017. « Cette création, précise Markus Stump, est dans la droite ligne de l’esprit qui anime le groupe familial et industriel qu’est Hörmann, à savoir de toujours séparer la production de la distribution. Seule la France, jusqu’alors, dérogeait à cette règle avec Tubauto, entreprise issue de la croissance externe par son rachat en 1991, ce n’est donc désormais plus le cas avec Tubauto Distribution ».
Notons que la direction générale de Hörmann et de Tubauto Distribution est désormais chapeautée par Markus Stump qui “pilote” toute la commercialisation des deux entités et Christophe Weibel, directeur général de Tubauto SAS, a donc en charge la production industrielle française pour le groupe. Rappelons que les équipes commerciales s’appuient sur la force industrielle du groupe qui possède une trentaine de sites de production spécialisés dans le monde (dont Tubauto en France).
« Tubauto SAS, résume Christophe Weibel, produit donc des portes basculantes et sectionnelles destinées au marché français du groupe. Nous fournissons également des portes d’entrées au marché français, qui, si elles ne sont pas entièrement assemblées à Gron, bénéficient d’une adaptation spécifique aux besoins du marché. Nous bénéficions ici d’un stock de plus de 1 500 portes », poursuit Christophe Weibel.
Une usine qui, en quelque sorte, “customise” et adapte au marché français, « qui possède tellement de caractéristiques techniques », souligne Markus Stump, les produits conçus en Allemagne, comme par exemple les “tapées de doublage” qui n’existent pratiquement qu’en France ou la personnalisation sur-mesure des portes de garage sectionnelles.
Ces différentes activités ont conduit le site de Gron à mettre en place un système de logistique des plus conséquents. Entre 18 et 22 camions partent et repartent chaque jour de l’usine en moyenne

Une surface d’usine qui s’agrandira de 57 000 m2
D’autres phases de travaux lancés par le groupe allemand sur son site bourguignon, porteront progressivement la surface de l’usine de 33 000 m2 couverts à 90 000 m2 à terme.
« Nous avons déposé un permis de construire pour un agrandissement de 57 000 m2 avec une autorisation d’exploitation permettant de prévoir différentes options industrielles, précise Christophe Weibel. Il ne s’agit que d’un projet mais nous avons souhaité le “viabiliser” afin d’être prêts et réactifs lorsque le moment d’agrandir notre usine se fera ressentir ».
Côté emplois, ce déménagement va générer un certain nombre d’embauches « On a déjà recruté une quinzaine de personnes pour remplacer les collaborateurs du siège qui n’ont pas souhaité nous suivre à Gron », indique Markus Stump.
À terme, les sociétés du groupe en France emploieront plus de 500 personnes contre environ 360 avant le démarrage de tous les travaux.
Autant d’investissements qui vont permettre aux filiales françaises de développer leurs parts de marché en France et de se tourner vers des secteurs sur lesquels elles n’étaient jusqu’alors que peu positionnées, comme par exemple, la promotion immobilière.

Photo : Christophe Weibel et Markus Stump, devant le chantier du futur batiment administratif à Gron.