Et demain, comme avant ? Si je pouvais répondre à cette question avec 100 % de fiabilité, j’écumerais de ma présence divinatoire les plateaux de radios et de télévisions ! L’impossibilité d'effectuer la moindre analyse (même fine) de la situation des prochains mois en raison du caractère hors norme de la crise sanitaire, interdit en effet toute certitude. Enfin presque, car une certitude ressort toutefois et fait l'unanimité : celle qu’il faut se serrer les coudes, continuer à la “jouer collectif ”, maintenir un consensus national sur le “produire et consommer français”, redoubler d’efforts en matière de R&D, surprendre le marché en innovant et, c’est l’éditeur de magazines professionnels qui s’exprime, communiquer.
Communiquer vers vos clients, bien entendu, mais aussi communiquer entre vous, communiquer pour vous.
Il n’y a pas de recette miracle pour transformer en or cette montagne qu’il va nous falloir gravir mais plutôt des signaux envoyés par des professions qui, à bien des égards, montrent de forts atouts et un potentiel encourageant.

Se serrer les coudes à défaut de pouvoir se serrer les mains

Un de ces éléments encourageants le plus notable de la mise en ordre de marche des entreprises, dans cette période postCovid, a sans doute été l’exemplarité du SNFA et de l’UFME. Ces deux syndicats ont en effet travaillé de concert, se sont collectivement mis au service de leurs adhérents respectifs et ont pris des décisions communes.
Un sens du collectif élargi au Pôle Fenêtre dans son ensemble et qui se traduit aujourd’hui par la publication d’une fiche commune avec pour objectif de déterminer les règles d’hygiène et de sécurité à respecter dans le cadre de la pose en rénovation chez le particulier.
Autre symbole de l’esprit d’équipe : le rôle que jouent les réseaux dans le soutien, l’assistance, l’aide auprès de leurs adhérents. Une petite entreprise de dix personnes qui pose des menuiseries chez le particulier pouvant vraiment compter sur son réseau pour l’aider à tous ses niveaux de difficulté : vous n’imaginez pas l’importance que ça peut avoir pour un dirigeant de TPE ou de PME face à cette montagne que représente la réouverture des chantiers dans les circonstances actuelles !
Alors qu’ont repris nos chantiers et que nos professions se sont serré les coudes, il faut désormais que l'on puisse à nouveau… se serrer la main ! Et c’est comme cela que nous pourrons “Changer la montagne en or”…


PS : Comme nous n’oublions pas que dans Verre & Protections Mag il y a le mot “Protections”, nous vous offrons un masque d'hygiène trois plis, joint à ce numéro. Notre modeste contribution à l’effort sanitaire nécessaire pour… “changer la montagne en or”.


Editorial de Frédéric Taddeï dans VERRE & PROTECTIONS MAG n°117 / Avril-Mai 2020