Castes Industrie, l’entreprise aveyronnaise spécialisée dans la production de menuiseries bois, PVC et aluminium, a mis en œuvre une initiative de formation de ses poseurs qui lui permet de répondre de façon percutante à la pénurie de main-d’œuvre du secteur. Face à sa difficulté à trouver des poseurs qualifiés pour son réseau La Boutique du menuisier (au nombre de 155 sur l’ensemble du territoire), l’entreprise soixantenaire a en effet mis en place un processus qui lui permet d’accompagner ses futures recrues sans expérience dans une formation complète.

Une pénurie de main-d’œuvre qui finissait par mettre en difficulté l’entreprise

Julie Sainson-Cuq, DDM

Comme l’explique Julie Sainson-Cuq (la consultante spécialisée qui a accompagné Castes Industrie dans la mise en place de ce projet), cette Julie pénurie de main-d’œuvre finissait par mettre en difficulté Castes Industrie dans sa capacité à répondre à la demande de ses clients. Pour que ce problème de main-d’œuvre cesse d’être un frein au développement du groupe (Julie Sainson-Cuq précise que cette problématique impactait autant le volume des commandes que le flux de production), Castes Industries a donc décidé de prendre les choses en main. Une solution originale, qui permet à l’entreprise une meilleure gestion de ses flux de productions tout en apportant un levier de performance aux boutiques, qui sont ainsi accompagnées dans la mise en place d’une ébauche de management et de pilotage de leurs ressources humaines.

Castes Industrie dans un rôle de soutien pour son réseau La Boutique du menuisier

Comme le précise Julie Sainson-Cuq, la politique de formation des poseurs dépend de chaque boutique, qui est autonome dans sa gestion. Caste Industrie est vis-à-vis de ses boutiques dans un rôle de conseil et de management, mais pas dans une position de prise de contrôle sur leurs actions de management et de leur centre de profit. L’entreprise aide les artisans boutiquiers à manager leurs ressources humaines en interne et en externe et à mettre en place une démarche de parcours professionnel (destinée à former, recruter et fidéliser leurs ressources internes), nous explique-t-elle.

Un processus qui mise sur l’égalité des chances

Le processus de formation et de recrutement des poseurs pour La Boutiques du menuisier de Castes Industrie débute avec un appel à projets auprès des boutiques sur un territoire donné (en 2018-2020 ce sont les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine qui étaient sollicitées). Des partenaires financiers sont ensuite recherchés pour financer la formation de poseurs (qui est mutualisée entre plusieurs boutiques). Le co-financement de la formation est en effet assuré par Castes Industrie, Pôle Emploi ainsi que l’Opérateur de compétence (OPCO) et l’organisme de formation (OF) désignés.
Une fois l’aspect financier résolu, le processus de recrutement démarre, avec un sourcing des candidats et une première rencontre destinée à mesurer leur intérêt envers la formation. Si cet intérêt est avéré, les candidats passent dans la foulée 3 heures d’exercices, qui permettent de valider par analogie leur goût et leur habileté pour le métier de poseur explique Julie Sainson-Cuq. Créés par la cellule “Méthode de recrutement par simulation” de Pôle emploi (ou “MRS”, une méthode importée du Canada) en partenariat avec La Boutique du menuisier concernée, ils permettent de retenir les candidats en fonction de la note obtenue lors de ces tests. Le processus se conclut par une rencontre entre la boutique cible, Julie Sainson-Cuq et le candidat, qui débouche sur le démarrage de la formation pour le concerné.
En recrutant sans CV, sur la seule base de la note obtenue aux exercices de la MRS, Castes Industrie s’assure un recrutement égalitaire, qui donne sa chance à chacun. Ainsi, ce sont d’anciens gendarmes, d’ex-ouvriers agroalimentaire ou encore des secrétaires juridiques et des cuisiniers en reconversion qui ont rejoint les rangs de ses poseurs spécialisés.