FBC (Fermeture Bâtiment Concept) est une entreprise de menuiserie aluminium d’une vingtaine de salariés créée en 2007 par Patrick Boivin à Gainneville (76), aux portes du Havre.
90 % de son chiffre d’affaires (3,3 millions d’euros en 2019) est assuré par la menuiserie aluminium, qu’elle fabrique et installe dans toute la Normandie et jusqu’à la région parisienne. L’entreprise vient d’acquérir un banc AF310 de marque Schüco pour usiner ses profilés aluminium : trous de serrure, délardements pour mursrideaux, poignées de porte, drainages pour l’évacuation de l’eau, et toutes les opérations de perçage d’un profil aluminium qui permettent d’installer les accessoires et de faciliter le montage entre eux…

Jérôme Boivin


Jérôme Boivin est le fils de l’actuel gérant. Âgé de 29 ans, il a suivi une formation au sein de de l’ESJDB (École supérieure des jeunes dirigeants du bâtiment) pour, à terme, reprendre le flambeau à la tête de FBC.
Actuellement conducteur de travaux, il nous explique les raisons de cet investissement : « Deux aspects nous ont séduits. Premièrement un gros gain de temps, car nous diminuons, voire supprimons, les temps de traçage et les erreurs éventuelles qui en découlent. Le deuxième point est l’augmentation de nos capacités de production, qui vont même nous permettre éventuellement de sous-traiter pour des collègues en surcharge de travail ».
Et l’un des autres avantages de cette machine estampillée Schüco est sa compatibilité avec les produits du gammiste éponyme. « Toute la gamme Schüco est déjà paramétrée dans la base de données au branchement de la machine », poursuit Jérôme Boivin.
Et avec l’importation de fichier DXF, les gammes d’autres fabricants peuvent aussi être usinées. Ce qui est le cas de FBC, qui travaille aussi avec Wicona (principalement la gamme à rupture de pont thermique Wicline EVO) selon les besoins des architectes. Il suffit pour cela de faire la passerelle entre les logiciels “métier” des deux gammistes : S-cal pour Schüco et Wictop pour Wicona.
Trois personnes ont été formées à l’utilisation de cette machine par les équipes Schüco : un conducteur de travaux en lien direct avec le bureau d’études de FBC et deux techniciens ateliers.

Acquisition d’un robot de manutention Smartlift

FBC n’a pas trop subi les affres de la crise sanitaire. Malgré une fermeture de deux mois, elle a enregistré des signatures de commandes pendant le confinement, et a de la visibilité jusqu’à la fin de l’année. L’entreprise peut se targuer de belles réalisations, comme récemment le magasin Lidl de Landivisiau (29), l’école d’ingénieurs CESI à Saint-Etienne-du-Rouvray (76), la verrière de la gare de Rouen et d’autres encore. La menuiserie dispose de six équipes de pose et de cinq fabricants dans ses ateliers. Pour faciliter la manutention des vitrages sur chantier, elle a récemment acquis un robot SL 608 Outdoor HL RT de marque Smartlift (distribué par Agidis), qui permet de lever 600 kg de vitrage jusqu’à 4 m de hauteur.