L’entreprise Alprofer, spécialiste des menuiseries aluminium et acier qui s’est lancé dans une activité de serrurerie-métallerie (qui représente déjà 15 à 20 % de son chiffre d’affaires) cherche un terrain de 10 000 m2 pour s’agrandir.

Les 4 000 m2 de son site de production actuel (situé à Ernée, en Mayenne) sont en effet devenus trop petits pour accueillir l’activité croissante de la société, comme l’explique Vincent Le Formal, chargé du développement d’Alprofer.

Ce futur déménagement sera aussi l’occasion pour l’entreprise de moderniser son parc de machines. Comme le précise Vincent Le Formal, le savoir-faire des équipes actuelles d’Alprofer est une valeur précieuse pour l’entreprise, qui explique sa volonté de rester sur le territoire mayennais.

La nouvelle usine – et ses machines modernes – permettront à Alprofer de maximiser sa productivité et de se positionner sur des ouvrages « plus évolués, qui répondent aux tendances du marché », indique Vincent Le Formal. Si des pourparlers sont en bonne voie avec la communauté de communes d’Ernée, aucun acte de vente n’a pour l’instant été signé et l’usine ne devrait pas être en activité avant 2021 ou 2022.

Une unité d’ingénierie en Île-de-France en 2020

Alprofer projette également – pour début 2020 – la mise en place d’une unité d’ingénierie basée à son siège francilien, situé à Villeneuve-la-Garenne (92), afin de répondre à des offres au cahier des charges particulièrement technique « qui ne demandent pas simplement un prix au m2, mais un vrai accompagnement et une vraie étude » comme l’explique Vincent le Formal. Cette agence va s’appuyer sur les savoir-faire déjà existants en Mayenne et donner lieu à des recrutements de profils similaires en Île-de-France. Seront donc recrutés des profils expérimentés destinés à intégrer le bureau d’études commercial et le bureau d’études pour la conception finale. Est également recherché un responsable des opérations avec une forte expérience technique. Vincent Le Formal résume ainsi l’état d’esprit d’Alprofer pour la création de cette unité: « allier les compétences et créer une vraie chaîne de valeur ».

Investissements depuis le rachat de Jet Alu

Depuis le rachat de Jet Alu en 2018 (entreprise liquidée, sur les bases de laquelle Alprofer a lancé son activité), un million d’euros ont déjà été investis (notamment dans des machines pour l’atelier serrurerie, dont une scie double tête Twin Ferro de marque Emmegi et une sertisseuse de marque Itaca) avec comme résultat concret un chiffre d’affaires pour 2019 de huit millions d’euros, et un objectif à dix millions d’euros pour les deux prochaines années.