AGC Glass Europe a annoncé ce jour, lors d’un conseil d’entreprise de son usine d’Athus (sud de la belgique), son intention de fermer l’usine et de procéder à un licenciement collectif. Spécialisée dans la fabrication de verres feuilletés pour le marché de la construction, l’usine d’Athus est confrontée à des handicaps de compétitivité rédhibitoires. L’activité de fabrication de verres feuilletés pourrait être relocalisée dans l’usine de production de verre (float) de Moustier (centre du pays). Opérant sur un marché marqué par une contraction de la demande et des prix, l’usine d’Athus souffre à la fois de son manque d’intégration industrielle et de sa position excentrée par rapport à son marché.  Ni les efforts de productivité engagés (compression des coûts, flexibilité accrue), ni l’amélioration de l’offre commerciale (extension de la gamme, relèvement du service) ne sont parvenus à compenser ce déficit compétitif. Pionnière dès 1990 dans la production de verres feuilletés en grands plateaux, l’usine d’Athus subit aujourd’hui la concurrence d’unités semblables installées partout en Europe au sein de complexes verriers : contrairement à Athus, ces unités bénéficient en amont et sur place de l’approvisionnement en verre.
En outre, par l’émergence de ces nouvelles capacités, Athus a vu progressivement son marché se déplacer vers le nord de l’Europe dont elle est géographiquement éloignée. Relocaliser l’activité à Moustier permettrait de résorber ces handicaps de compétitivité : outre sa proximité par rapport à la clientèle, l’usine de Moustier présente l’avantage de produire elle-même du verre et d’opérer un centre de distribution.
L’usine d’Athus emploie à ce jour 85 personnes. Un plan de licenciement et les mesures d’accompagnement y afférentes devraient être discutés avec le conseil d’entreprise et les organisations syndicales.