L’Institut national de la propriété industrielle et la compagnie de Saint-Gobain ont présenté leur partenariat autour de la solution SageGlass, dans les locaux de l’INPI à Courbevoie. Ce bâtiment, construit en 2012, est un bâtiment HQE, à énergie positive, qui accueille 550 personnes. Mais son système de façade automatique à stores extérieurs en bois ne donnait pas satisfaction, au niveau du confort de travail des collaborateurs. C’est pourquoi l’INPI s’est intéressée à la solution SageGlass de Saint-Gobain. Romain Soubeyran, directeur général de l’INPI, précise : « Nous accueillons les entreprises pour leurs innovations, » et Pierre-André de Chalendar, p-dg de Saint-Gobain, complète : « Le verre SageGlass est un verre très innovant, pour lequel plus de 500 brevets ont déjà été déposés. »

Lumière naturelle et régulation
Pierre-André de Chalendar poursuit : « Ce projet concerne à la fois les innovations et la responsabilité sociétale des entreprises. » En effet, le verre SageGlass favorise l’innovation et la productivité des entreprises : les salariés représentent la plus grande part des coûts d’une entreprise, et des études récentes ont montré les effets bénéfiques de la lumière et d’une vue dégagée sur l’efficacité des collaborateurs, parce qu’elle augmente les capacités cognitives. Le verre SageGlass est un verre électrochrome actif, qui change à la demande, et non plus passif comme les verres à couche. Il peut réagir aux changements de la lumière naturelle : il constitue alors une façade intelligente, connectée à la GTB du bâtiment avec un programme pour piloter la façade en fonction des conditions météo.
C’est un verre dynamique intelligent qui permet une réduction de l’impact environnemental et des économies de frais de fonctionnement. Francine Sarfati, responsable du patrimoine immobilier et de l’environnement de travail de l’INPI, précise : « Cette façade nous permet une baisse des coûts de fonctionnement de 15 à 25 % »

1 400 m2 de vitrage SageGlass
Depuis octobre 2012, le bâtiment de l’INPI est l’un des premiers bâtiments de bureaux à énergie positive de France, grâce à un grand nombre d’équipements bioclimatiques : ventilation double flux, plafond rayonnant réversible, pompe à chaleur, récupération des eaux de pluie. Il se distingue par une ossature en bois apparente, qui est la structure porteuse de l’immeuble. Il s’étend sur 12 500 m2 et repose sur trois niveaux de sous-sol. L’un d’eux abrite un auditorium de 171 places. Le bâtiment est certifié HQE : très performant pour l’éco- construction, l’éco-gestion et le confort.
Il vient de se voir doté de 1400 m2 de vitrage SageGlass, après des travaux en site occupé de juin à septembre 2016. La fin des travaux est prévue au printemps 2017 pour la dernière façade.
Ces verres ont été installés pour garantir confort, lumière naturelle et performance thermique aux 550 collaborateurs qui y travaillent. Situé à Courbevoie, le siège de l’INPI est l’un des premiers bâtiments en France doté de la solution SageGlass. L’INPI cherche à atteindre un double objectif dans le cadre de sa démarche RSE : le respect de l’environnement et l’amélioration du confort de ses collaborateurs.

Quatre niveaux de teintes
La couche SageGlass est placée sur la face intérieure du verre extérieur du double vitrage, elle est alimentée par un mince fil électrique de 3 V (très basse tension) glissé dans la feuillure. Dans ce bâtiment, les verres ont une ou deux zones de teintes différentes selon les emplacements. Le changement de coloris est totalement silencieux, et relativement lent (de 5 à 20 minutes) pour laisser aux personnes un temps d’adaptation.
Le vitrage à teinte variable fonce et s’éclaircit électroniquement tout au long de la journée, pour moduler l’apport de lumière naturelle, de chaleur solaire et éviter l’éblouissement.
La transmission lumineuse du vitrage SageGlass varie de 1 à 59 % avec quatre niveaux de réglage :
• Teinte claire lorsque le temps est couvert et le soleil voilé (transmission lumineuse de 59 % et facteur solaire g de 0,40) ;
• Teinte légère en cas de ciel dégagé et d’alternance entre nuages et éclaircies (transmission lumineuse : 17 % et facteur solaire g de 0,12) ; • Teinte forte en cas de ciel dégagé et ensoleillé (transmission lumineuse : 6 % et facteur solaire g de 0,07) ;
• Teinte sombre en cas de rayonnement solaire direct et intense (transmission lumineuse <1 % et facteur solaire g de 0,05).
Dans les bureaux de l’INPI, le vitrage SageGlass se teinte ou s’éclaircit automatiquement pour s’adapter aux conditions météorologiques et assurer un maximum de confort aux collaborateurs. Dans les salles de réunion, la teinte du vitrage peut être commandée manuellement grâce à un interrupteur, afin de procurer les conditions lumineuses idéales pour une présentation.

Les équipes de l'INPI et de Saint-Gobain devant un verre SageGlass à deux zones.
De gauche à droite : Francine Sarfati, responsable du patrimoine immobilier et de l'environnement de travail de l'INPI, Pascal Duyck, directeur de la performance et du développement durable de l'INPI, Romain Soubeyran, directeur général de l'INPI, Pierre André de Chalendar, président-directeur général de Saint-Gobain, Patrick Dupin, directeur du pôle vitrage (Saint-Gobain), Olivier Gareil, business manager, SageGlass Europe et Middle East, Jean-Marie Vaissaire, directeur général, Saint-Gobain Building Glass Europe.