"Concepteur - Fabricant - Installateur" c'est la signature adoptée par Tryba, leader sur le marché de la rénovation des fenêtres, portes et volets. Une décision qui n'est pas anodine et qui reflète le choix stratégique de son fondateur Johannes Tryba, qui a choisi, dès 1984, de concevoir lui-même ses profilés et ses menuiseries pour rester maître de ses choix techniques. C'est aussi le parti-pris d'une production totalement intégrée, qui se modernise de façon permanente au fil des évolutions du marché. Tryba a d'ailleurs annoncé en juillet dernier, lors de sa convention, le plus grand plan d'investissement industriel de son histoire. D'un montant de 25 millions d'euros sur 3 ans, il a pour but de permettre à l'entreprise de gagner en productivité et en flexibilité.
Tryba est avant tout un industriel qui produit... français, avec 1400 collaborateurs employés dans les sites du groupe, dans l'hexagone. Investir dans un outil industriel en France fait partie intégrante de l'ADN de la marque. Cette dernière accompagne son développement par une modernisation constante de ses outils de production, à l'image de son nouveau plan d'investissement industriel, qui envoie un signe fort et positif sur la pérennisation du groupe.
D'un montant de 25 millions d'euros sur 3 ans, les investissements annoncés se concentrent sur 3 sites : l'usine historique de Gundershoffen en Alsace, Thareaut à Saint-Laurent du Mottay et SLA à Fougerolles. Ces sites vont être agrandis et/ou rééquipés afin d'atteindre 3 objectifs : diminuer la pénibilité des opérateurs, garantir la constance de qualité et réduire les délais. Une préoccupation majeure pour Johannes Tryba qui, à 64 ans, réaffirme son engagement dans l'entreprise tout en préparant sa succession et l'avenir. Il souhaite aujourd'hui recentrer les activités du groupe sur ses savoir-faire historiques, la fabrication de fenêtres, portes et volets pour les particuliers. Car son "cœur est ici" au sein de l'entreprise qui porte son nom.

L'usine historique
A Gundershoffen, en Alsace, lieu de l'usine principale et historique de la marque, ce sont plus de 11 millions d'euros, hors bâtiments, qui vont être investis sur le site entre 2018 et 2019. Les travaux, qui ont d'ores et déjà commencés cet été, concernent les principaux ateliers, PVC et aluminium, ainsi que la vitrerie et l'atelier Spécial, qui est en charge des menuiseries à formes.

La menuiserie Thareaut
Acquise par Tryba en 2016, la Menuiserie Thareaut est spécialisée dans la fabrication de menuiseries d'exception en bois et dans la restauration de ferrures à l'ancienne. Elle est l'une des seules en France à être capable de délivrer des produits compatibles avec les exigences des monuments historiques ou des bâtiments classés.
Le site est pleinement concerné par le plan d'investissement industriel mis en place : Tryba a décidé de lui dédier plus de 5 millions d'euros pour qu'il puisse s'agrandir et se doter de nouvelles machines.
Débutés en mai dernier à Saint-Laurent-du-Mottay, dans le Maine-et-Loire, les travaux ont pour but de doubler la surface de l'atelier et d'intégrer au sein de la menuiserie des machines de dernière génération pour le laquage et l'usinage. Ces changements permettront à la Menuiserie Thareaut d'augmenter ses capacités de production pour faire face à la forte demande de menuiseries à l'ancienne, tant sur le marché des rénovations haut de gamme qu'auprès des particuliers, clients du réseau de concessionnaires Tryba.

L'usine de thermolaquage des profilés aluminium SLA
A Fougerolles, en Haute-Saône, c'est l'usine de thermolaquage des profilés aluminium SLA qui bénéficiera d'importants investissements pour étendre le site et moderniser ses équipements. Cette usine dédiée au laquage de menuiseries aluminium est un site névralgique pour Tryba qui connait une forte demande pour ce type de menuiseries. Ces changements ont aussi pour but d'accompagner le passage de l'ensemble des gammes aluminium Tryba en laquage longue durée.

Un plan d'investissement qui s'inscrit dans la continuité
Ce plan historique, s'inscrit dans la lignée des investissements constants réalisés ces dernières années. En 2017 déjà, près de 10 millions d'euros ont été investis afin d'assurer, à Gundershoffen, la modernisation des lignes de la série PVC, l'installation d'un "nid d'abeille" (structure alvéolaire servant à stocker les profilés) de 800 cassettes pour l'atelier Aluminium et une réorganisation du secteur coupe de la vitrerie.
Ce nouveau plan d'investissement industriel majeur a pour objectif de faire de Tryba une société réactive et flexible, car comme l'explique Johannes Tryba : "l'avenir est aux sociétés agiles, capables de répondre rapidement aux demandes de plus en plus spécifiques des clients".