Certifié Platine, la plus haute certification accordée par le Conseil allemand pour la construction durable (DGNB), le bâtiment Mercier de Post Luxembourg est un nouvel immeuble administratif et de services. Il est situé au cœur de la ville de Luxembourg, proche de la gare, près de 900 personnes y travaillent.
Chargé de la maîtrise d’œuvre, le cabinet luxembourgeois Romain Schmiz, architectes & urbanistes, a géré l’ensemble du projet : de la planification en 2013 à la construction et à la certification par le DGNB en 2017. La pièce maîtresse de ce nouveau bâtiment d’une surface au sol nette d’environ 23 500 m2 est son atrium d’environ 625 m2 : véritable espace urbain, il confère au bâtiment une excellente qualité d’accueil. À 27 mètres de hauteur, la toiture de verre Lamilux, certifiée par l’Institut de la Maison Passive, offre une vue dégagée sur le ciel et inonde l’atrium de lumière naturelle.

Une “pièce extérieure à l’intérieur”
Grands arbres, tables, escaliers blancs sculpturaux qui s’élèvent dans l’atrium, ascenseurs panoramiques, éclairage élégant et immense toiture en verre à deux pans signée Lamilux sont autant d’éléments qui façonnent l’atmosphère de cette “pièce extérieure à l’intérieur”, selon l’expression de Ralf Junges, chef de chantier. L’atrium est à la fois une entrée et un point de rencontre qui donne son caractère au bâtiment. Le rez-de-chaussée offre au public un accès aux guichets ainsi qu’aux services postaux et de télécommunication, tandis qu’au premier étage se trouve un espace semi-public dédié à la cantine et aux salles de réunion et de conférence.
« Lorsque nous avons construit l’atrium, nous avions comme objectif d’assurer toute l’année une indépendance par rapport au climat extérieur, c’est-à-dire de garantir une température comprise entre 18 et 24 °C », souligne Ralf Junges. Exigences élevées en termes d’efficacité énergétique et système capable – malgré la norme de basse consommation – de passer avec succès un test d’infiltrométrie : avec son système d’éclairage zénithal en verre PR60energ ysave, Lamilux s’est imposé lors de l’appel d’offres, exi- geant le respect de la norme établie par l’Institut de la Maison Passive.
« Lamilux présentait le gros avantage de proposer un produit certifié – et donc de garantir une certaine sécurité en termes de planification », affirme Mikael Dueholm, chef de projet chez Romain Schmiz.

Valeur Ucwi de seulement 0,81 W/(m2.K)
Dans un système de maison passive, la toiture en verre inclinée doit présenter un coefficient de transfert thermique inférieur à 1,0 W/(m2.K). Le système CI Lamilux PR60energ ysave atteint, avec l’intercalaire Swisspacer Ultimate, une valeur Ucwi de seulement 0,81 W/(m2.K). En termes de confort et d’hygiène, pour éviter les risques de moisissures et de condensation, une valeur Psi d’au moins 0,7 et une température d’au moins 12,8 °C sur la face intérieure du vitrage extérieur sont exigés : le système d’éclairage zénithal du bâtiment Mercier présente une température comprise entre 14,3 et 17,1 °C et une valeur Psi de 0,78 minimum.
« Nous avons pu atteindre ces valeurs uniquement grâce à la construction spéciale de notre système CI Lamilux, notre profilé d’étanchéité et l’intercalaire Swisspacer », souligne Manuel Sörgel, chef de projet “Verrières” chez Lamilux. Et d’ajouter : « Dans le domaine de la maison passive, nous travaillons exclusivement avec Swisspacer Ultimate qui nous permet d’atteindre de meilleures valeurs qu’avec tout autre intercalaire warm edge du marché ». Et ce, grâce à la valeur ψ et à la stabilité des intercalaires Swisspacer, comme l’explique Manuel Sörgel : « Nos exigences pour les toits plats ou inclinés sont différentes de nos exigences pour les façades verticales. Swisspacer Ultimate supporte les charges avec une fiabilité inégalée ».

Un poids de 50 tonnes
Lamilux a construit en trois mois la toiture à deux pans de 24 x 26 mètres, supportée par une façade verticale en verre de 2,50 mètres de haut : un projet d’envergure qui a dû être élevé à une hauteur de 27 mètres à l’aide de filets ultrasolides. Tout autour de la façade verticale en verre, légèrement en retrait, un espace technique a été construit à l’extérieur, sur le toit ; sa façade en tôle ondulée couleur aluminium renvoie elle aussi de la lumière naturelle dans l’atrium.
Vue de dessous, la toiture en verre inclinée à 5 % et son système de montants et traverses en aluminium, avec une largeur visible moyenne de 60 mm, donne une impression de douceur et de légèreté. Le tout pèse tout de même pas moins de 50 tonnes. En raison de son envergure, la toiture repose sur des poutres en acier courbées. Un vitrage isolant 60/30 Flachglas Wernberg GmbH avec protection solaire est utilisé ; pour le nettoyage et la maintenance, le toit est partiellement accessible. Les clapets en verre naturel de Lamilux assurent de chaque côté l’évacuation de la fumée, ainsi que l’aération et la ventilation quotidiennes du bâtiment. Ils contribuent ainsi largement à la haute qualité d’accueil de cette « pièce extérieure à l’intérieur » du bâtiment Mercier.