SMFeu lance une nouvelle porte coupe-feu “sans serrure” qui permet à la fois une ouverture simplifiée et une fermeture efficace en cas d’incendie.
Selon son sens, la porte s’ouvre par simple poussée ou en la tirant, sans béquille ni pêne apparent.
La sécurité incendie est assurée par un alliage à mémoire utilisé dans le procédé, qui déclenche un point de condamnation dès que la température atteint 80°.

Ferme-porte anti-vandalisme EN 1154 de force 5
Ce bloc-porte vitré EI60 (coupe-feu 1h), modèle 3SB “sans serrure”, peut être utilisé en extérieur. La porte s’ouvre sans manœuvre de la serrure, et reste généralement en position d’attente fermée. Son procès-verbal d’essai au feu a été passé auprès du laboratoire Efectis (n°13A972).
Les équipements de base disponibles pour le bloc-porte sont : un ferme-porte anti-vandalisme EN 1154 de force 5 qui maintient la porte en position d’attente fermée, une poignée en forme de bâton de maréchal (en inox 316L) d’un diamètre de 40 mm et d’une hauteur au choix de 500 à 1900 mm sur une ou deux faces de la porte, et éventuellement, avec un vantail semi-fixe, une crémone à levier.

DSC_2246

Acier électrozingué
Les dimensions minimales et maximales de passage libre vont de 515 à 1060 mm en largeur pour 1705 à 2275 mm de hauteur.
Les largeurs standard (calculées entre ailes de bâti) sont de 900, 950 mm (une unité de passage), ou 1 000 mm pour des hauteurs standard de 2050, 2100, ou 2 150 mm. Les verres de remplissage standard sont des vitrages de 25 mm, et l’épaisseur maximale du vitrage est de 44 mm.
L’étanchéité au feu entre le bâti et la maçonnerie est assurée par un bourrelet de laine de roche, à compléter sur le chantier par un joint en silicone. Les autres joints sont posés en usine, sauf le silicone de finition à appliquer en périmètre du vitrage sur le chantier. La porte est réalisée en acier électrozingué, avec un thermoloquage (nuancier 841 GL).