Verres Vitrages > 18 mai 2016   

Le 25 mars dernier, plus d’une centaine de personnes se sont déplacées pour découvrir le showroom flambant neuf de l’entreprise Qualiverre implantée à Vaulx-en-Velin (69). Qualiverre a invité ses clients, des confrères ainsi que de nouveaux contacts pour élargir sa clientèle : architectes et designers travaillant le verre.
L’entreprise a été créée en 2007 quand son dirigeant, Nicolas Pailleux a repris avec son épouse Sandrine, la miroiterie Didier. Nicolas Pailleux est “né” dans le verre, étant fils et petit-fils de verrier. Il est ingénieur INSA et a passé huit ans chez AGC Vertal Sud-Est à Saint-Priest (Rhône). Cela lui a permis de bien se former aux contraintes techniques de la transformation du verre plat ainsi qu’à la gestion des femmes et des hommes.
Le chiffre d’affaires s’est élevé à un million d’euros en 2015 dans la fourniture et l’installation de tous types de produits verriers (verre ordinaire, trempé, feuilleté, isolant et décoratif), ainsi que la pose de menuiseries extérieures et d’ouvrages de métallerie. L’équipe comprend maintenant 13 personnes.
Nous avons, à l’occasion de cette manifestation, interrogé Nicolas Pailleux.

Verre & Protections : quelle est votre stratégie d’entreprise ?
Nicolas Pailleux : « notre objectif est de devenir référent des professionnels de la menuiserie et de la serrurerie pour les ouvrages qu’ils réalisent en verre. Pour cela nous développons notre compétence technique depuis la conception jusqu’à l’installation sur les chantiers. Notre activité se répartit pour 30 % environ de chantiers que nous traitons en direct pour des particuliers, que ce soit pour des logements ou des bâtiments d’activité ou commerciaux (concessions automobiles boutiques…), puis 15 % pour des régies d’immeubles et des assurances, 10 % de vente en direct de fournitures diverses et de verre ordinaire, le reste en sous-traitance pour des serruriers métalliers et des agenceurs, les clients voulant de plus en plus n’avoir qu’un interlocuteur. Dans ce cas nous prenons tout en charge depuis la prise de côte jusqu’à la pose. Nous nous sommes fait accompagner par AECL dirigée par Olivier Manisse (spécialisée dans l’accompagnement opérationnel des dirigeants de TPE/PME, ndr) pour affiner notre stratégie. Par sa structure, AECL il nous a aidés à orienter notre développement et à réfléchir à une stratégie adaptée. C’est lui qui est à l’origine du projet de show-room. »

Quels ont été vos principaux investissements ?
« Les locaux : trois bâtiments totalisant 1 500 m2 dont nous sommes maintenant propriétaires à Vaulx en Velin, localisation choisie parce qu’elle est à proximité d’une voie rapide de pénétration dans Lyon. L’aménagement du showroom sur 150 m2 est maintenant terminé, il nous permettra de montrer aux clients les produits en situation d’utilisation. Nous présentons une salle de bains à l’italienne, des placards, des portes et une cuisine complète avec les appareils électro-ménagers intégrés. Nos partenaires BMV, Lukora, AMMC Fenêtres & portes nous ont aidés dans cette réalisation.
Notre parc machines comprend une table de coupe automatique Bottero, une rectiligne Baudin, une perceuse Janbac, une machine à laver Kover, quelques machines Baudin de façonnage manuel, un ensemble de racks de stockage ABB. Notre parc de véhicules vient également d’être entièrement renouvelé. Nous n’avons pas de centre d’usinage à commande numérique, le nombre de commandes ne le nécessitant pas ».

Quels sont vos projets ?
« Nous allons continuer à nous développer pour élargir notre clientèle, dans cette optique nous avons relancé l’activité de la métallerie Poret Crozet, qui était en liquidation depuis avril 2015, en créant une nouvelle entreprise que nous avons intitulée Design Métal. Nous avons repris le parc de machines et deux personnes. L’activité a redémarré en janvier 2016. C’est la complémentarité évidente entre la métallerie et la miroiterie qui nous a incités, doublée de la quasi-disparition des lots miroiterie dans les appels d’offres. Pour développer notre clientèle et conserver celle des particuliers nous installons des fenêtres en alu, PVC et bois. Dans cet état d’esprit nous embauchons des personnes qualifiées et spécialisées, y compris les poseurs afin d’offrir le service le plus adapté à nos clients.
Nous allons également procéder au réaménagement complet de l’atelier pour améliorer les flux et les optimiser et au remplacement de la table de coupe.
En résumé nous passons du stade artisanal au stade de la TPE, et nos recrutements sont réalisés en fonction de cette évolution. C’est aussi ce qui nous a incités à créer la société Design Métal, spécialisée en métallerie fine, acier, laiton et inox, en nous appuyant sur les compétences du personnel de Poret Crozet ».

Quels obstacles avez-vous rencontré ?
« Essentiellement la frilosité des banquiers alors que nous présentions des garanties solides dans un marché qui se porte bien ».

Comment ressentez-vous le marché à l’heure actuelle ?
« Il est un peu morose et néanmoins en redémarrage. Le crédit d’impôts décidé l’an dernier est reconduit cette année ce qui va augmenter les demandes. Nous avons connu, comme pratiquement chaque année, une baisse d’activité au premier trimestre qui commence à s’atténuer. Nous commençons à récolter les fruits de nos actions commerciales lancées au dernier trimestre l’an dernier ».

Quelles sont, selon vous, les forces de votre entreprise ?
« Nous avons le label RGE (entreprise reconnue par le Grenelle de l’environnement), ce qui nous apporte des commandes. Nos marchés porteurs sont essentiellement la rénovation de magasins et de concessions automobiles, la rénovation de sites industriels malgré des budgets en baisse et une concurrence de plus en plus difficile (Merck santé, Total, ABB) et les particuliers, ce qui demande beaucoup de temps, des délais impératifs, de la qualité et du savoir-vivre quand on intervient dans l’habitat occupé ».

L’avenir semble donc se présenter plutôt bien pour vous ?
« Nous mettons tout en œuvre pour mettre toutes les chances de notre côté en proposant un service de qualité, c’est pour cela que nous tenons à maîtriser notre polyvalence. Nous avons des spécialistes aussi bien à l’atelier que pour les interventions chez les particuliers ».
Propos recueillis par Christian Faivre-Delord

qualiverre2
L’équipe Qualiverre. Sandrine Pailleux est la quatrième à partir de la gauche, Nicolas Pailleux le cinquième.

(1) Commentaires

  1. Design metal n as rien a voir avec de la metallerie fine mais juste a de la metallerie ordinair comme vs trouverez chez lenoir metallerie ou fonbonne ou berier rien d exeptionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Partagez cet article !

Sadev change de main

Sadev change de main

janvier 24, 2017

About Author

Quentin (Webmaster)