Pour tripler sa capacité de production et accroître son chiffre d’affaires, la société Poralu Menuiseries a pris la décision d’agrandir son usine située à Port (01) en vue d’accueillir une nouvelle unité de production destinée à la fabrication de menuiseries aluminium.
L’agrandissement de l’usine de 6 000 m2 et l’acquisition d’une nouvelle ligne de production totalement automatisée ont nécessité un investissement de neuf millions d’euros.

Tripler la capacité de production aluminium actuelle
Le volume de production actuel de Poralu Menuiseries avoisine les 90 000 unités par an auxquelles s’ajoutent environ 50 000 volets et portes de garage ainsi que 300 portails, clôtures, vérandas et pergolas. Grâce à cet investissement, l’entreprise va pouvoir tripler sa capacité de production aluminium actuelle.
« Avec ces différentes gammes de produits, nous sommes en mesure de répondre à l’ensemble des besoins de nos clients pour lesquels nous constatons une très forte demande sur le matériau aluminium », explique-t-on chez Poralu Menuiseries.

Nouvelle ligne de fabrication dédiée au PVC couleur
À cette demande s’ajoute une volonté de réduire les délais de fabrication pour les mettre en cohérence avec les délais de fabrication du PVC qui sont à trois semaines depuis de nombreuses années. Ainsi sa capacité de production et la baisse de ses délais de livraison vont permettre à Poralu Menuiseries de conquérir de nouvelles zones de chalandises. Notons que Poralu Menuiseries connaît également une forte demande de menuiseries couleurs en PVC et le nouvel espace permettra de libérer une partie de l’atelier aluminium qui bientôt sera équipé d’une nouvelle ligne de fabrication dédiée au PVC de couleur.

Développer le chiffre d’affaires à hauteur de 55 millions d’euros d’ici 2022
Poralu Menuiseries souhaite aborder les cinq prochaines années en ayant mis en place les conditions nécessaires pour développer son chiffre d’affaires à hauteur de 55 millions d’euros d’ici 2022. La société a clôturé son exercice 2016 avec un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros et prévoit 43 millions en 2017 sachant que l’ensemble des investissements a démarré en janvier 2018.
Elle emploie actuellement 250 personnes sur les deux sites de production (Port et Alex en Haute-Savoie) et envisage de recruter 40 nouvelles personnes d’ici quatre ans.

Un programme en plusieurs phases
La première phase du programme d’investissement de Poralu Menuiseries est achevée : agrandissement de 5 000 m2, une extension du bâtiment actuel dédiée au magasin des petites pièces pour l’ensemble de la fabrication (quincaillerie), stockage des vitrages correspondant à deux jours de production (livraison quotidienne de vitrages), stockage des menuiseries finies et nouvelles zones d’expédition.
La seconde phase a également été achevée avec la nouvelle ligne pour le PVC de couleur en place et opérationnelle depuis l’automne dernier « pour le plus grand plaisir de nos clients qui profitent d’une qualité de finition incomparable » se félicite-t-on chez Poralu Menuiseries. Elle permet d’éviter l’opération d’ébavurage et d’améliorer la qualité du soudage avec un assemblage identique à celui des menuiseries en aluminium. Mais aussi, de pouvoir répondre à la demande plus croissante des menuiseries PVC de couleur, d’où l’ajout de 15 teintes sur la gamme PVC 78 mm depuis début 2018.
Actuellement se déroule la troisième et dernière phase du programme avec l’implantation du nouvel atelier d’aluminium et ses machines totalement automatisées. Les dernières machines ont été livrées fin mars et vont permettre de lancer pleinement la ligne.
La construction d’un magasin de matières premières, de type transstockeur automatisé de 1000 m2 vient de commencer. La fin des travaux est prévue pour le mois de juillet prochain.

Interview de Manuel Inigo, directeur général de Poralu Menuiseries

Verre & Protections Mag : Vous venez d’annoncer le triplement de vos capacités de production via l’agrandissement de votre usine de Port, quelles sont les nouvelles zones de chalandises que vous visez avec ces investissements ?
Manuel Inigo : « Aujourd’hui, les zones de chalandises que nous couvrons nous permettront de doubler notre capacité de production suite à la demande grandissante et à l’intérêt pour l’aluminium (menuiseries, portails, vérandas et pergolas) et pour les menuiseries PVC de couleur, de la plupart de nos clients.
Concernant l’autre part de la demande, nous envisageons de conquérir d’autres zones ».

Vous avez investi neuf millions d’euros dans l’acquisition d’une nouvelle ligne de production. Pouvez-vous nous donner plus de détails techniques sur cette ligne ? Notamment sur son automatisation ?
« Aujourd’hui, notre fabrication est réalisée pour partie manuellement. La nouvelle ligne de production complètement automatisée, de l’entrée des profilés à la mise en place du vitrage, sera complètement assistée par une grosse partie de transitique et de contrôle par caméras afin d’améliorer nos temps de production, de fiabiliser notre process et d’améliorer encore notre qualité produit.
Ainsi, l’ancienne ligne sera dédiée à nos produits annexes en forte demande comme le portail, la véranda, la pergola et les gardes-corps.
Cette capacité de production, liant lignes automatiques et travail manuel, nous permettra également de répondre à des demandes spécifiques ou un savoir-faire menuisier est nécessaire.
Grâce à cette capacité de production et à la diversité de nos produits, nous espérons également avoir de nouveaux clients spécialistes de l’installation de la pergola, de la véranda, et du portail ».

Quel type de transstockeur allez-vous installer sur votre site ?
« De type vertical avec une surface de stockage de 7150 m2. Avec la nouvelle implantation sur notre site de production situé à Port, cet outil de stockage, qui accueillera l’ensemble de nos matières premières, nous permettra de fabriquer en ligne avec une gestion informatique du besoin, les menuiseries PVC, aluminium, volets battants et volets roulants de l’ensemble de nos gammes ».

Est-ce que le fait de doubler votre production d’alu va vous conduire à revoir tout votre process industriel dans son ensemble ?
« Nous travaillons sur ce projet depuis bientôt trois ans pour mettre en place l’ensemble de notre process industriel ainsi que la logistique, clef de la réussite de notre projet. L’objet de notre investissement étant avant tout la réduction des délais de production tout en gardant ce que nous proposons depuis des années à nos clients : un taux de service à 98%».

En quoi va consister cette réorganisation de votre process ? Quels sont les points de ce process sur lesquels vous allez concentrer vos efforts ?
« Dans un monde ou tout va de plus en plus vite, nos efforts (comme par le passé) continueront à être concentrés sur la qualité de notre offre (largeur de notre gamme), notre qualité de produit et notre qualité de service. Les investissements que nous réalisons aujourd’hui ne sont qu’une obligation de maintien de notre promesse client, tout en augmentant notre capacité de production ».

En dehors de l’alu, vous investissez également dans le PVC. En quoi consiste la nouvelle ligne que vous avez mise en place dans l’usine l’automne dernier ?
« Avec la forte demande (plus de 42 % sur deux ans), nous avons modernisé notre outil de production pour réaliser des soudures sans ébavurage. Cette technique nous permet d’avoir un assemblage identique à l’aluminium, assemblage par système de soudures thermiques breveté, tout en améliorant la tenue à la casse de la soudure ».

Quels sont le positionnement et la stratégie de Poralu Menuiseries par rapport aux menuiseries PVC ?
« Notre positionnement est clair depuis plusieurs années : la forte demande de l’aluminium est due entre autres à sa diversité de couleurs, notre stratégie est claire, nous voulons profiter de cette demande pour positionner nos fenêtres PVC avec une qualité équivalente aux fenêtres aluminium. C’est la raison pour laquelle, nos investissements ont été ciblés sur ces deux matériaux ».

Cela va vous permettre de tripler votre production alu. Ce triplement va-t-il également passer par le lancement de nouvelles gammes ? Si oui, quelles seront-elles ?
« Il y aura effectivement de fortes améliorations dans nos produits dans les mois qui viennent, ce nouvel outil nous offre des possibilités multiples ».

En matière de commercialisation de vos gammes, le réseau Kioneo va-t-il se développer en même temps que votre production ? D’autant que vous visez de nouvelles zones de chalandises ?
« Grâce à la largeur de nos gammes et de nos produits, nous intéressons de plus en plus de spécialistes installateurs. En effet, nos clients trouvent chez nous l’avantage de pouvoir fidéliser leurs propres clients pendant plusieurs années ».

Ces différents investissements seront-ils accompagnés de recrutements ?
Quels sont vos besoins en la matière ?

« Pour la plupart, nos recrutements sont terminés pour faire coïncider l’arrivée des nouvelles lignes avec une charge de travail à hauteur du besoin ».

Depuis plusieurs années, Poralu Menuiseries mise fortement sur l’alternance. Qu’est-ce qui séduit l’entreprise que vous dirigez dans cette formule ?
« Nous travaillons depuis de très nombreuses années avec des écoles et accueillons de nombreux étudiants en alternance, ce travail effectué depuis plus de dix ans nous permet de trouver le personnel dont nous avons besoin et d’avoir des collaborateurs connaissant l’entreprise et formés. Nous sommes très exigeants dans l’accompagnement, nous leur laissons de l’autonomie dans les projets et puis, très vite, la notoriété de notre entreprise se fait par le bouche à oreille ».

Le groupe fête cette année ses 50 ans, quel est pour vous l’événement le plus important de ces cinq décennies ?
« Je pense que pendant 50 ans, il y a eu des moments très importants, le groupe a grandi à la vitesse qui lui convient et je suis convaincu que les moments les plus importants sont ceux que l’on vit avec les femmes et les hommes qui travaillent auprès de nous. Ce qui reste et qui restera, ce ne sont pas les investissements ou les lignes de production cela n’est qu’un besoin pour progresser, ce qui nous anime, c’est l’aventure humaine, que ce soit avec nos collaborateurs, avec nos fournisseurs et avec nos clients. Nous avons des collaborateurs qui ont grandi dans l’entreprise et qui l’ont fait grandir. De même que nos clients qui nous accompagnent depuis le début et d’autres depuis de nombreuses années. C’est cela qui restera ».

Propos recueillis par Frédéric Taddeï