L’entreprise Noval, implantée à Auterive, près de Toulouse (31) a présenté en avant-première, à l’occasion du salon Architect@Work Lyon les 7 et 8 juin derniers, un nouveau volet accordéon motorisé. Ce volet accordéon motorisé se présente sous forme de cassette intégrant la motorisation, avec un cadre assemblé sur-mesure prêt à poser, en tableau ou en applique, pour une installation simple et rapide sur les chantiers. L’ensemble est monté dans les ateliers de Noval. La commercialisation a commencé début juin 2018 et des projets sont déjà en cours comme la construction par Eiffage d’un immeuble R+5 comprenant une résidence sociale (54 studios) et un équipement de petite enfance situés rue Emile Level à Paris 17e où 18 volets accordéons motorisés Noval seront installés.

Un marché de niche appréhendé dans une logique industrielle

« Nous sommes de plus en plus sollicités pour ce type de protection solaire. Les tendances architecturales d’aujourd’hui, marchés résidentiel, collectif et établissements de santé confondus, ont ce point commun de plébisciter les ouvertures de grandes dimensions, explique Lionel Bernard, directeur commercial et marketing de Noval. Ce qui implique pour les volets, la multiplication des vantaux. Dans ce contexte, les volets accordéon offrent une réponse appropriée tant sur le plan architectural, technique que de la sécurité. Compacts lorsqu’ils sont rétractés, ils se déportent moins de la façade, limitant ainsi la prise au vent. Plus sécurisants, ils évitent aux résidents des logements, notamment des étages élevés, de se pencher pour accéder au volet, poursuit-il. S’il reste un marché de niche, nous avons décidé de l’appréhender dans une logique industrielle en proposant une solution fiable, robuste et clé en main ».

Noval a intégré la motorisation dans le dormant

Pour répondre aux besoins de grandes dimensions, le volet Noval peut atteindre jusqu’à 4 mètres de large par 3 mètres de haut avec une surface maximum de 8 m2. Plusieurs configurations sont possibles : ouverture latérale ou centrale avec un système allant de 2 à 16 vantaux et un poids maximal de 20 kg par vantail. Côté esthétique, la gamme se décline dans différentes largeurs de volets (du plus étroit pour une faible prise au vent au plus large pour une ouverture maximale) et de remplissages (en bois, tôle aluminium peinte ou perforée). Un large de choix de couleurs (nuancier RAL standard) et de finitions (brillant, satiné ou mat) est également offert. Enfin, des créations spéciales sont proposées pour répondre à toutes les demandes architecturales.
« Sur le secteur de la protection solaire, la tendance est à la dissimulation et à l’intégration des éléments » explique Lionel Bernard. Les systèmes techniques permettant de manœuvrer les volets ne doivent pas se voir. C’est la raison pour laquelle la motorisation Noval est intégrée dans le dormant. Le système est composé d’une cassette intégrant le rail motorisé haut, le rail de guidage bas ainsi que les montants latéraux. La transmission s’effectue par une courroie crantée permettant l’entraînement des chariots. Le pilotage s’effectue par commande filaire ou radio.

Système de charnières inédit pour améliorer l’effort au démarrage

Dans une recherche de confort et de simplicité d’utilisation, les équipes Noval se sont par ailleurs attachées à résoudre un défi technique : l’effort au démarrage qui constituait le point noir des volets accordéon. Pour pallier ce phénomène, les équipes ont imaginé un cadre de vantaux composé de deux profils en aluminium qui font office de charnières occultantes et s’emboîtent les unes dans les autres sur toute la longueur du volet. Ainsi, les charnières deviennent un élément structurel de l’ensemble servant de cadre au montage et facilitant la fixation du remplissage. Ce procédé permet en outre d’amorcer plus aisément le pliage en accordéon avec un mouvement fluide et sans à-coup.