Depuis le rachat en 2009 de la marque Vendôme, Atlantem dispose d’une offre complète d’ouvertures (sous la marque Atlantem), de fermetures et de portails (sous la marque Vendôme), fabriqués en France et adaptables en neuf comme en rénovation.

Offrir une lecture complète du panel de produits proposés
La marque capitalise aujourd’hui sur cette identité multi-spécialiste pour concentrer l’ensemble de ses activités sous une seule marque : Atlantem. Une évolution qui s’illustre visuellement par un nouveau logo offrant une lecture complète du panel de produits proposés. Cette nouvelle stratégie s’appuie sur un constat fort remonté du terrain. « Nous ne pouvons plus aujourd’hui considérer chaque produit comme un élément totalement indépendant, Bruno Cadudal, directeur général d’Atlantem. Lorsqu’un particulier décide de rénover ou d’aménager son habitat, il prend en compte l’ensemble de son cadre de vie, il pense esthétique et confort. Nous nous devions de faciliter le quotidien des professionnels afin de leur permettre de proposer à leurs clients un ensemble de solutions réunies sous un univers et une marque unique », conclut-il.

Le pilotage général de l’entreprise reste identique
Cette réflexion, déjà engagée avec le lancement, en 2014, de collections coordonnées de portes d’entrées, portes de garage et portails afin de créer une homogénéité d’ensemble, se décline donc aujourd’hui sur un plan opérationnel. Elle vise, selon Atlantem, « à faciliter l’activité, la communication et la lecture des artisans. Dans une optique de simplicité et d’efficacité, cette évolution de fond respecte et s’inscrit dans la continuité de fonctionnement des clients ». Le pilotage général de l’entreprise reste en conséquence identique. Notons que l’ensemble de la gestion, hors forces de vente, était déjà réalisé avec une prise en compte globale des activités Atlantem et Vendôme. « Si les deux forces de vente évolueront sous la même marque, chaque attaché technico-commercial continuera à suivre les mêmes clients et sur les mêmes produits », précise-t-on chez Atlantem.