Mickaël Labrosse, 45 ans, et Gilles Delpierre, 46 ans, qui occupaient respectivement les fonctions de directeur général et directeur commercial au sein du groupe, viennent d’acquérir 100 % de Transparence au sein duquel ils conservent ces mêmes fonctions. L’opération, dont le montant demeure confidentiel, a reçu le soutien de quatre fonds d’investissement : Invest PME (Groupe Siparex), Bpifrance, Esfin Gestion (Groupe Coopératif ) et Carvest (Crédit Agricole Centre-Est) qui entrent au capital d’une holding baptisée Perspicuus.

De nouvelles machines et des recrutements
Les deux repreneurs devraient investir de manière massive, environ 2,2 millions d’euros au cours des trois prochaines années.
« Nous avons déjà fortement investi au cours des trois années passées avec notamment l’installation d’un atelier supplémentaire chez VIT, explique Mickaël Labrosse. Pour cet atelier, rappelons que nous avons acquis des équipements de coupe et de tri de marque avec notamment un centre de tri unique en Europe mis au point avec Hegla et doté de 950 positions pouvant accueillir des volumes allant jusqu’à 5000x2700 avec des épaisseurs jusqu’à 10+10 ». Des équipements qui permettent à VIT de travailler des verres en sur-mesure pour une clientèle de petites en moyennes entreprises. « Nous travaillons des produits de types artisanaux mais de manière industrielle » s’amuse Mickaël Labrosse.
Sur l’exercice en cours (qui se clôture au 30 avril), le groupe a déjà réalisé pour environ un million d’euros d’investissement, notamment par l’acquisition d’un nouveau centre d’usinage Intermac, une rectiligne Bovone, des machines à laver Triulzi, des traitements d’eau Bohle pour e façonnage, ainsi que bon nombre de matériels d’assistance à la manutention (ponts roulants, manipulateurs, etc.) et deux camions pour le transport du verre.
Pour les prochaines années, le reste des investissements consistera essentiellement à renouveler l’outil productif des sites du groupe et, comme l’explique Mickaël Labrosse « de nouvelles machines qui seront acquises en fonction des tendances et de la demande de nos clients. Nous adapterons nos investissements en fonction des orientations des marchés ».

Des embauches également prévues
Les deux repreneurs vont également étoffer leurs effectifs. « Nous venons de recruter un responsable de production pour VIT, précisent-ils. Nous avions auparavant embauché un responsable commercial pour la région parisienne et nous prévoyons à terme la création d’un poste de DAF ». L’entreprise devrait également recruter des opérateurs pour faire face à une conjoncture soutenue. Les deux dirigeants se montrent à cet effet plutôt optimistes sur la conjoncture de leur marché pour les mois à venir.