Meudon, écrin cossu au sud de Paris, commune qui abrita les dernières amours d’Auguste Rodin, est aussi depuis dix ans la ville d’adoption d’un couple qui y a déniché, dans les hauteurs du quartier de Bellevue, une ancienne maison ouvrière des années 20.
Ancienne ? Un euphémisme.
L’état de la bâtisse est alors tel que les nouveaux propriétaires sont contraints d’envisager une rénovation quasi intégrale, du pas de la porte au toit. Au cœur de cette métamorphose, un travail habile pour réintroduire de la lumière naturelle notamment par le biais de grandes baies vitrées signée Belisol.

Choix de la bicoloration pour les menuiseries
Les propriétaires ont des envies d’espace… et de lumière. Extension des mètres carrés à tous les niveaux, à commencer par le rez-de-chaussée qui voit sa surface prolongée sur le jardin par l’ajout de deux chambres. Véritables espaces indépendants, les pièces ainsi créées ont été dotées d’immenses ouvertures en aluminium sur toute la largeur de la façade. Pour équilibrer l’ensemble, une vaste porte-fenêtre en verre vient marquer le couloir de distribution entre les deux chambres.
Dans le plus grand respect de l’esprit ancien de la maison, les propriétaires ont choisi la bicoloration pour leurs menuiseries. À l’intérieur, un gris anthracite contraste avec le blanc dominant l’ensemble.
À l’extérieur, un Bordeaux profond rappelle l’univers industriel auquel ils sont attachés.
Résultat ? Un petit cube en porte à faux qui a l’avantage de créer une terrasse au niveau de la salle de séjour située juste au dessus.

Une esthétique épurée où les rails coulissants sont invisibles
Au niveau supérieur de la maison, le grand living - dont la cloison a été abattue - dispose désormais d’une terrasse en bois, entourée de garde-corps aux couleurs des baies des pièces inférieures.
En lieu et place de l’ancien espace entre les fenêtres du premier étage, une vaste baie coulissante vient marquer la frontière entre le dehors et le dedans dans un prolongement naturel. Mais ce qui retient l’attention ici, c’est le soin méticuleux apporté à l’emplacement des sols. En effet, ceux de la pièce de vie et de la terrasse sont exactement au même niveau. Ce qui a permis l’intégration dans le sol du rail de guidage du coulissant Belisol. Un aspect technique qui se traduit par une esthétique épurée où les rails coulissants sont invisibles.
Améliorer l’isolation a été une priorité pour les propriétaires de cette maison.
Pour toutes les surfaces, les choix se sont donc tournés vers des menuiseries en aluminium conçues également par Belisol pour des fenêtres équipées d’un double vitrage haut rendement avec gaz argon.