Le 30 septembre dernier, Emmanuelle et Jean-Christophe Albrecht ont pris les rênes de Mécan’Outil, spécialisé dans la fabrication d’outils de poinçonnage pour la menuiserie et de machines pour la fabrication de volets roulants.
La société, créée à Ancenis (44) en 1973, avait été reprise en 2001 par Jean-Marie Ravier, qui fait aujourd’hui valoir ses droits à la retraite.

Un couple doté de profils complémentaires

Le nouveau couple dirigeant n’est pas issu du sérail, mais s’appuie sur une solide complémentarité. « Mon mari a une formation d’ingénieur, il a travaillé dans l’électronique, sur des métiers de grandes séries (téléphones portables) ainsi que sur des métiers de petites séries (calculateurs). Ses différents postes l’ont amené à travailler autour de la production, de la R&D, de l’organisation des process et de l’industrialisation de nouveaux produits » explique Emmanuelle Albrecht. « Je me suis pour ma part tournée vers le marketing et la communication, l’export et la finance, dans des domaines aussi variés que les imprimantes, les sanitaires ou la banque », poursuit la dirigeante.
Forts de ces profils complémentaires, le couple cherchait depuis quelques années à reprendre une PME dans la conception/production avec des perspectives à l’export. Mecan’Outil réunissait ces critères-là avec en plus des possibilités de développement. « Par le biais de mon réseau dans la fusion-acquisition, j’ai eu connaissance de la vente de Mecan’Outil, et nous sommes ainsi rentrés en contact avec Jean-Marie Ravier », détaille Emmanuelle Albrecht. Deux mois plus tard, le couple est ravi de son acquisition, car il a découvert un domaine d’activité certes complexe, mais qui offre la satisfaction de faciliter la vie de ses clients en augmentant leur productivité. « Mecan’Outil est une société saine et solide, mais qui a besoin d’un nouveau souffle, en particulier au niveau du marketing et de la communication. Un challenge à notre mesure », poursuit Emmanuelle Albrecht.

Des efforts sur la communication et le marketing

Les nouveaux dirigeants ont pu apprécier lors du salon EquipBaie la notoriété de la marque, qui a d’ailleurs récolté un Trophée de l’Innovation pour sa pince QuickPunch (lire notre encadré). « Outre ce trophée, nous avons eu beaucoup de visiteurs lors de ce salon, et ainsi plusieurs contacts de qualité », se félicite la dirigeante.
En plus des salons (Mecan’Outil sera également présente à Batimat 2019), la société va aussi moderniser sans tarder son identité graphique mais surtout son site internet. « Nous réalisons 40 % de notre chiffre d’affaires à l’export, il est donc primordial pour nous de proposer une belle vitrine virtuelle ». Nous souhaitons initier une démarche marketing, avec notamment une clarification de la segmentation produits et la mise en place d’une newsletter, afin de mieux faire connaître nos solutions auprès de nos clients et prospects.

Du poinçonnage des menuiseries à la fabrication des volets roulants

Il serait de toute façon compliqué d’exposer toute l’étendue de la gamme, tant celle-ci est diverse. L’entreprise a trois spécialités : les outils de poinçonnage pour la menuiserie, les machines pour la fabrication de volets roulants, et – un peu moins connue – les machines de découpe des tôles profilées. Elle a comme principaux clients des gammistes, des producteurs de volets roulants, des spécialistes de lames pour volets roulants, ainsi que les leaders de la menuiserie.
Au niveau des innovations, l’accent sera mis ces prochains mois sur l’automatisation des machines et leur intégration dans les process logiciels des fabricants. Mecan’Outil a d’ailleurs proposé aux Trophées EquipBaie une machine automatique de poinçonnage (voir l’encadré). « Nous continuerons de développer des machines interfacées avec les logiciels de production des clients. Les fabricants ont de plus en plus de mal à trouver du personnel : notre objectif est de concevoir des machines qui facilitent le travail des opérateurs et qui permettent de gagner en productivité », explique Emmanuelle Albrecht.

Développer également l’export

40 % de la production de Mecan’Outil est dédiée à l’export, principalement vers le Royaume-Uni et la Belgique, mais aussi vers la Pologne, qui ouvre aujourd’hui de belles perspectives. Son chiffre d’affaires a bénéficié d’une forte croissance entre 2016 et 2017, et se monte aujourd’hui à 5,2 millions d’euros. En mettant à présent l’accent sur le marketing et la communication, mais aussi l’innovation, le nouveau couple dirigeant espère la faire évoluer positivement ces prochains mois.

Photo : Emmanuelle et Jean-Christophe Albrecht aux côtés de Jean-Marie Ravier