Le réseau Malerba distribution continue son développement avec l’ouverture d’un nouveau Malerba Distribution sur l’île de La Réunion, qui vient asseoir encore un peu plus le positionnement service de l’industriel.
« Ce territoire représente une grosse activité, notamment sur le marché du tertiaire et du logement, » explique-t-on chez l’industriel.
Les contraintes climatiques de l’île de La Réunion demandent des produits spécifiques que Malerba est en capacité de proposer. La contrainte de transport pouvait parfois être un frein en termes de délais et de coûts, il apparaissait donc logique qu’un Malerba distribution s’implante sur place pour répondre avec encore plus de réactivité en proposant des produits stockés sur place pour répondre à toutes les demandes des clients.
Inauguré fin octobre, ce cinquième dépôt d’usine vient renforcer le réseau afin de mettre à disposition les solutions produits les plus courantes des marques Malerba et Montibert : huisseries métalliques, huisseries bois, portes bois, blocs-portes métalliques habitat, PMT, trappes,...

Ouverture prochaine d’un sixième site au nord de Paris

2019 sera d’ailleurs dans la continuité de cette impulsion avec l’ouverture d’un sixième site au nord de Paris, “Malerba distribution IDF Nord”, qui viendra renforcer le dépôt d’usine déjà existant en Île-de-France, situé plus au sud à Epinay- sous-Senart (91).
Ajoutons qu’un autre projet d’implantation est déjà en gestation. L’objectif de Malerba au travers de ce réseau est de proposer une couverture optimale du territoire en diffusant ses produits avec souplesse et réactivité en étant plus proche de ses clients géographiquement.

Déménagement à l’horizon 2021

Malerba a réfléchi à l’opportunité d’installer son siège social dans la zone d’activités ouest de Tarare (69) et émis un projet de déménagement de son siège administratif, « compte tenu de sa forte croissance de ces dernières années et afin d’assurer la pérennité de l’entreprise », explique l’entreprise dans un communiqué.
Pour ce faire, Bruno Malerba, président du groupe, a posé une option sur un terrain de deux hectares dans cette zone d’activités proche de l’A89, sa localisation facilitant les échanges avec l’extérieur et raccourcissant de manière significative les temps de déplacement vers les gares et aéroport de Lyon par rapport à la situation actuelle de Cours-la-Ville.
À ce jour, ce projet n’est toutefois pas finalisé et aucune décision définitive n’est prise. S’il devait être confirmé, le déménagement aurait lieu à l’horizon 2021, à l’issue des travaux de construction d’un nouveau siège « plus confortable pour les salariés et facilitant le travail collaboratif », précise également Malerba.