Lhermet menuiserie, basée à Langogne (48), vient de changer de main. Son ancien dirigeant, Louis Lhermet, ayant fait valoir ses droits à la retraite, c’est l’un de ses salariés, Nicolas Négron, qui a repris l’entreprise cet automne. Nicolas Négron travaille depuis 16 ans dans la société, au sein de laquelle il a gravi les échelons. Apprenti à ses débuts, poseur pendant dix ans, puis commercial, il connaît parfaitement les rouages de la menuiserie.
Lhermet menuiserie est une société à taille humaine, dont les 15 salariés produisent un chiffre d’affaires annuel de deux millions d’euros, auprès d’une clientèle à 95 % composée de particuliers, le reste provenant de collectivités locales. Sa zone de chalandise va de Mende (48) au Puy-en-Velay (43) en passant par Aubenas (07) et le plateau ardéchois.

Spécialiste de l’aluminium qui représente 80 % de son CA
Rattachée au réseau Côté Baies, et à son fournisseur Installux, Lhermet menuiserie est un spécialiste de l’aluminium, qui représente 80 % de son chiffre d’affaires : vérandas, portes, fenêtres coulissantes ou oscillo-battantes, mais aussi pergolas, même si la société, qui se trouve dans une zone en altitude (1 000 m), ne se fait guère d’illusions sur le volume de ventes de ce produit.
« Nous sommes satisfaits d’appartenir au réseau Côté Baies », affirme Nicolas Négron. Particulièrement en ce qui concerne les outils de communication que le réseau nous fournit pour des campagnes locales efficaces (offres promotionnelles), mais aussi pour son savoir-faire dans les domaines de la véranda et de la menuiserie aluminium haut de gamme. Nous commençons par exemple la commercialisation du nouveau coulissant grandes dimensions 45TH, agrémenté des solutions de vitrage chauffant Saint- Gobain », poursuit-il.

Une croissance soutenue
Le réseau est à taille humaine puisqu’il compte une petite trentaine d’adhérents, et c’est peut-être le seul bémol que déplore Nicolas Négron : « Il est vrai que de temps en temps, nous aimerions être plus gros pour pouvoir bénéficier de plus de notoriété, par exemple avec des campagnes de communication nationales. Avoir un vrai animateur réseau au plus près de ses adhérents serait un plus aussi », souligne le dirigeant.
Mais Nicolas Négron ne se plaint pas, son entreprise est en croissance, elle a déjà réalisé fin novembre l’équivalent du chiffre d’affaires de l’année 2016. Elle envisage ainsi de recruter prochainement un poseur supplémentaire. Niveau investissements, elle compte faire l’acquisition d’un nouveau palonnier à ventouse.