Sa forte croissance pousse aujourd'hui KparK à investir davantage dans sa production industrielle ainsi qu’au sein de ses équipes.
Dans le cadre de sa stratégie de développement en France, l’enseigne, un des leaders sur le marché de la rénovation de menuiserie, intensifie sa démarche de recrutement pour 2018. Son objectif étant de recruter des profils commerciaux dans les régions du Nord, de l’Ouest et de l’Est, pour accentuer l’évolution de ses activités, sur ce marché valorisé en 2016 à 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires (Étude TBC innovations “Le marché des fenêtres en France à fin 2016” - édition mars 2017) .
Après avoir parcouru différents salons (Paris pour l’emploi, Aquitec Bordeaux...) et foires (Foire de Marseille) à la recherche de talentueux commerciaux, KparK poursuit sa démarche en visant plus de 250 recrutements.
De plus, l’enseigne mène diverses actions pour aller à la rencontre des candidats en situation de handicaps avec la collaboration de l’association “Cap emploi ressources handicaps” ou encore Aris (Association Régionale pour l’Intégration des Sourds).
Pour cette continuité, plusieurs postes sont ouverts, toujours en CDI, sur l’ensemble des métiers de KparK : commercial, téléconseiller, métreur, technicien SAV, magasinier…
Ainsi, pour recruter ses futurs collaborateurs, KparK s’appuie sur son site carrière et se sert également de sa forte présence sur les réseaux sociaux afin de diffuser ses offres d’emploi.
« Le dynamisme d’une société de service en BtoC comme la nôtre passe par le recrutement, mais cet appel d’air est également apporté par ce que nous souhaitons faire avec l’intégration du handicap au sein de nos équipes, explique David Lesanne, directeur des ressources humaines. A des années lumières du “handi washing”, il nous semble vital pour KparK d’aborder le handicap comme une valeur relationnelle qui fait partie de notre ADN. Nous ne pouvons pas nous revendiquer d’une expertise relationnelle dans le monde de la vente directe sans nous appuyer sur la valeur ajoutée qu’apporte les personnes handicapées au sein d’une équipe. Notre objectif est de cultiver cette différence pour l’intégrer et pour en faire un vecteur de croissance pour la société », conclut David Lesanne.