Àune heure de Nice, à 1 000 mètres d’altitude aux portes du Parc national du Mercantour, le complexe thermal de Roquebillière de Berthemont-les-Bains (06) est l’une des perles « de l’ambitieux projet d’aménagement du territoire autour du tourisme et du sport de montagne en toutes saisons lancé par Éric Ciotti, président du Syndicat mixte pour le développement de la vallée de la Vésubie et du Valdeblore », note Christophe Di Fraja, directeur. Décalé de l’ancien bâtiment pour mieux profiter d’un panorama ébouriffant, le nouvel écrin de bois et de verre conçu par Coste Architecture, spécialiste des équipements aquatiques, offre un confort et un cadre exceptionnels.

Les enjeux : vues et bioclimatisme
Implanté en belvédère, le bâtiment de 4 000 m2 s’étire d’ouest en est pour épouser la courbe de niveau et s’ouvrir pleinement à la lumière et, côté sud, vers la vallée. Répondant aux réglementations sismiques et aux exigences HQE, l’architecture bioclimatique privilégie le bois (ossature, bardage, charpente en lamellé-collé de la halle-bassin... et chaufferie bois), les toitures végétalisées et les « matériaux hautement qualitatifs », selon Christophe Di Fraja : la pierre et le mélèze de la région, ainsi que les menuiseries aluminium Wicona qui, mises en œuvre par l’entreprise Difral de Carros (06), équipent les façades de la halle-bas-sin, celles du restaurant, la verrière de l’accueil au centre et, côté est, les baies et fenêtres des espaces bien-être/salle de sport/institut de beauté (RDC) et de soins (rhumatologie au RDC, voies respiratoires à l’étage).

« La gestion d’ouvertures maximales impliquait une grande attention portée à la protection solaire »
« Outre le respect du programme, d’une exigence spécifique aux équipements aquatiques en matière de performances et de pérennité, la conception du bâtiment s’est axée sur la valorisation des points de vue, dans une grande économie de plan et de fonctionnement, explique André Ariotti, architecte associé chez Coste Architecture à Montpellier (34). Pour ce faire, la gestion d’ouvertures maximales impliquait une grande attention portée à la protection solaire ; elle passe certes par la qualité des vitrages mais aussi par les casquettes d’un débord jusqu’à 1,5 m sur toute la façade sud, amplement vitrée, et l’inclinaison en dévers de la façade vitrée ouest (les bassins), poursuit-il. Dans ce contexte, le choix de menuiseries aluminium Wicona fait partie intégrante du dispositif HQE avec l’ossature bois, l’isolation par l’extérieur, la chaudière bois et l’ECS solaire – nous travaillons d’ailleurs régulièrement avec Wicona sur des réalisations de ce type », conclut André Ariotti.

Mur-rideau grille Wictec 50 HI de niveau passif
Les 230 m2 de façades vitrées de la halle-bassin sont en mur-rideau grille Wictec 50 HI de niveau passif (Uw de 1,1), sur des hauteurs variables, en dévers sur la façade ouest (62 m2), avec un triple vitrage enduction silicone pour atmosphère chlorée, faiblement émissif. Witec 50 aussi pour la verrière de l’accueil (37 m2), de forme architecturale aléatoire, inclinée et posée sur une ossature acier pour reprise de l’inertie, compte tenu des grandes portées entre l’ITE sur ossature bois côté bassins et sur acrotère côté toiture du restaurant. Celui-ci s’ouvre sur deux terrasses grâce à l’intégration des coulissants Wiclslide 65 en galandage dans ses façades mur-rideau.

Les portes s’effacent derrière les fixes du mur-rideau en positions ouvertes
« Nous avons l’habitude de réaliser des ouvrages spéciaux et de travailler avec Wicona, dont le chiffrage en amont constitue un vrai confort, explique Éric Cavalaglio, dessinateur projeteur chez Difral. Sur ce chantier, pour ce qui est des murs rideaux Wictec 50 HI, je retiens trois spécificités : le montage de la façade ouest en dévers, qui n’était pas une difficulté en soi ; la pose de portes coulissantes deux vantaux en galandage Wiclside 65 dans les façades rideaux du restaurant (sur un rail haut fixé en applique intérieure de la traverse Wictec 50 HI et un rail bas PMR encastré au sol), ce qui permet à la porte de complètement s’effacer derrière les fixes du mur-rideau en position ouverte ; et la pose de la verrière de l’accueil sur ossature acier, compte tenu de la longueur de la trémie et de sa forme », ajoute Éric Cavalaglio.
Côté châssis, les 79 fenêtres Wicline 65 sont toutes différentes, sauf quant à leur performance thermique (Uw de 1W/m2.K).