FenêtréA va très prochainement lancer sur le marché, Open, un nouveau concept de porte d’entrée habitat basé sur la possibilité pour le client final de pouvoir, après avoir installé sa porte, la changer quand bon lui semblera.
« L’idée de ce nouveau concept est partie de réflexions, à la fois de nos clients installateurs et des clients de nos clients, les particuliers, explique Dominique Lamballe, président de FenêtréA. On change, globalement, à peu près deux fois de menuiseries dans sa vie, mais on souhaite changer plus souvent sa porte d'entrée. Ou plus exactement, on ne veut pas forcément changer la porte elle-même mais plutôt son design extérieur, qui reflète les goûts du moment de la famille qui y habite ».
Partant du postulat que les modes changent, FenêtréA s’adresse au particulier avec un message simple : “Vous changez votre porte d'entrée mais sachez que vous pourrez évoluer dans vos goûts ou même vous tromper dans votre choix initial et modifier son design”.
Un message qui, selon FenêtréA, était jusqu’alors difficile à faire passer au consommateur, comme aux installateurs d’ailleurs, en raison de la complexité du changement d’une porte d'entrée, une difficulté liée notamment, à la jonction dormant-bâti.
« Il faut faire un métré, que le poseur se déplace, déplore Dominique Lamballe. Ensuite, il faut démonter l'ancienne porte puis remonter la nouvelle porte. Un travail qu’il est obligatoire de confier à un professionnel. D’où notre idée de lancer “Open”, un système qui donne la garantie à l’occupant l'interchangeabilité des ouvrants de sa porte durant cinq ans. Tout le monde peut “réengonder” un ouvrant, », poursuit-il.

Les ouvrants, éléments de différenciation pour la façade
Changer les usages de la porte, tel est donc le nouveau pari de FenêtréA, s’appuyant en cela sur les nouveaux modes de consommations, le développement du “Plug & Play” à un nombre grandissant d’objets du quotidien, donc pourquoi pas à la porte d’entrée ?
« Nous considérons qu'une fenêtre, c'est, certes une esthétique, mais on ne modifie pas énormément l'esthétique de sa maison quand on change ses fenêtres, considère le dirigeant breton. La porte d'entrée, c'est, selon moi, foncièrement différent : il s’agit vraiment d’une différenciation pour la façade. Et cette notion nous obligera à proposer de véritables collections, plus souvent, et, plus en adéquation avec les modes, les tendances et l’évolution des goûts des consommateurs ».
Sur le plan technique, FenêtréA va devoir produire un dormant unique de manière à ce que la jonction par rapport au bâti soit toujours la même. Mais le menuisier a voulu aller plus loin et propose aussi, dans le cadre de cette “interchangeabilité”, la possibilité de changer également de matériau par rapport à la porte initiale. Même si Open, sur le plan marketing, va plus axer sa stratégie sur le changement de design que passer du PVC à l’alu ou de l’alu au mixte.
« Et en fait, précise Dominique Lamballe, nous voulons répondre au client qui se dit : “J’ai un budget serré, la réponse sera deux faces PVC intérieur et extérieur. J’ai un budget plus confortable, je peux prendre une face Alu extérieur ou deux faces Alu”. En fait, Open c'est... “on choisit d'abord un design, et, en fonction de son budget, on choisit ensuite les matériaux, intérieur et extérieur” ».
Le concept va donc s’appuyer sur un dormant aluminium, dont la finesse permettra une largeur de passage, ouvrant dégondé, supérieure à 830 mm standard, par exemple qui devrait être supérieur à 830 mm avec une cote tableau de 900 mm sur la maçonnerie, des dimensions quelque peu standard dans le monde des portes d'entrée.
« Avec cela, ajoute Dominique Lamballe, notre gamme Open sera une porte à largeur de passage optimisée, liée à un concept de fabrication de base avec un dormant aluminium, dans tous les cas. C'est-à-dire, que l’on choisisse un ouvrant PVC, un ouvrant alu, ou plus tard un ouvrant PVC-alu ou un ouvrant bois-alu, le dormant sera toujours en aluminium. Et l'avantage de l'aluminium aussi, c'est la couleur... », ajoute-t-il.
Autre argument avancé par FenêtréA : une thermique et une acoustique optimisées. L’entreprise a ainsi travaillé sur une porte avec triple joint barrière, affichant un coefficient Ud inférieur à 1.0.
« C'est une conception 100 % maison, précise Dominique Lamballe, issue d’un groupe de travail, réunissant nos équipes R&D ainsi que des spécialistes extérieurs (architecte, designer, bureau d’étude, décorateur d’intérieur, entre autres...). Par exemple, ce groupe de travail a, entre autres, travaillé sur l'effet bilame et nous sommes arrivés à la conception d’un ouvrant bi-matière “aluminium - ABS” où chaque matériau peut se dilater indépendamment l’un de l’autre. ».

Une collection de 26 modèles
La nouvelle collection Open comportera 26 modèles qui ont été créés par le designer Nicolas Gilles et qui seront donc personnalisables à l'infini, à la fois en termes de cou- leurs, mais aussi en termes d'inserts, de rajouts d'options, etc. Tous les modèles seront proposés en grande hauteur de 1 800 mm à 2 500 mm ou en grande largeur de 800 à 1 100 mm avec une épaisseur d’ouvrants de 72 mm. Des options de finitions, avec des inserts inox, seront également possibles dans un premier temps et seront ensuite suivis d’inserts laqués ou d’inserts “façon pierre”.
Autre détail, le barillet mis au point par FenêtréA est un barillet affleurant à l'extérieur et ne dépassant donc pas de la porte d'entrée. Equipées en série de serrures automatiques cinq points, les portes Open sont également prêtes pour la maison connectée avec deux versions “smart home” avec des “packs familles” de quatre télécommandes. Précisons que les portes sont réglées en usine, ainsi que les barillets et les poignées qui sont livrées montés aux clients, un gain de temps à la pose estimé par FenêtréA à trente minutes. Enfin, notons qu’avec un budget d'investissements de l’ordre d’un million d'euros, FenêtréA a dédié un atelier entier de son usine à la fabrication des ouvrants monoblocs Open avec l’acquisition d’un nouveau parc de machines qui vont de cisailles, plieuses jusqu’à des machines à encoller, à resserrer, à emboutir.
Ces modèles seront officiellement lancés en mai prochain et présentés cet automne sur les salons Artibat et Equipbaie.