Le bureau d’études de l’entreprise Louineau vient d’élaborer un nouveau protocole d’essais à destination des professionnels de la façade légère : le “Protocole d’essais de justification des attaches de façades rideaux”, un outil d’aide à la mise en œuvre et d’accompagnement des acteurs du marché.

Des essais réels pour un document technique qualifié
Ce “Protocole d’essais de justification des attaches de façades rideaux” présente une méthode dédiée à la justification des résistances caractéristiques d’une pièce d’attache de façade rideau aux actions du poids, du vent et du séisme. Ni Wang,responsable R&D, explique avoir «réalisé des essais réels sur banc de test par pièce selon les schémas de montage conformes à leur mise en œuvre sur chantier ».
Des efforts progressifs de tractions, de compressions et de déformations ont été appliqués à chaque pièce, selon les types d’essai - poids, vent, séisme -, afin d’étudier leur comportement sous charges et de mesurer leur résistance mécanique. Les données de mesure, exploitées sur la base de l’Eurocode 0, définissent les informations techniques du procès-verbal d’essai pour les pièces de la gamme Louineau et leur application.
Ni Wang, responsable R&D, et Guillaume Dufaix, responsable du bureau d’études, ont élaboré ce protocole d’essai avec leur équipe (dix collaborateurs). Notons que le bureau d’études, intégré à l’entreprise Louineau, développe de nouvelles solutions pour répondre aux besoins de ses clients. Il est en charge du conseil technique, de la conception, du chiffrage et du lancement en fabrication. Grâce à sa connaissance des normes en vigueur et des méthodes de pose, le bureau d’études conseille ses clients pour leur proposer une solution optimale à leur problématique. Il dispose d’un service de dimensionnement des pièces de fixation suivant l’environnement du projet pour le justifier par un procès-verbal d’essais.

Un référentiel au service des professionnels
Outil d’aide à la mise en œuvre et d’accompagnement des professionnels, ce référentiel les oriente dans le choix de la solution la plus adaptée à leurs projets de construction. Cet outil a une deuxième fonction : il fait état des tenues mécaniques des pièces d’ancrage de la gamme Louineau, informations nécessaires aux bureaux de contrôle.
Ce protocole d’essai est un nouveau dispositif à destination des acteurs de la façade légère, « son utilisation n’ayant pas de caractère obligatoire », ajoute Guillaume Dufaix. Depuis son lancement sur le marché en début d’année, les clients l’adoptent pour sa simplicité d’utilisation dans une démarche rassurante afin de mieux appréhender les pièces d’ancrage dans leurs réponses aux appels d’offres ».

Une action collaborative pour toute la profession
Louineau, adhérent au SNFA, a entrepris une démarche collective en associant les acteurs de la profession - façadiers, gammistes et bureaux de contrôle - à l’élaboration de ce protocole d’essai. Fruit de deux années de travail mené en interne puis en étroite collaboration avec le SNFA, cette méthode se nourrit des expertises complémentaires des acteurs, ce qui lui accorde un caractère professionnel.
Façadiers, gammistes et bureaux de contrôle, chacun trouve un avantage à cet outil : bénéficier d’un accès simplifié à la validation des caractéristiques mécaniques des pièces d’ancrage pour éviter les litiges dus à des sous-dimensionnements de pièces, s’interroger sur la solution la plus adaptée au chantier, apporter une validation à l’ensemble du projet, accompagner les clients dans la mise en œuvre et exiger un calcul des pièces d’ancrage.

Louineau“apporteur de solutions”
L’élaboration de ce protocole d’essais de justification des attaches de façades rideaux conforte Louineau dans sa position de leader sur le marché et d’apporteur d’offres de services. Cette démarche collective a permis à l’entreprise de mieux connaître les acteurs de son marché pour répondre à leur besoin et à leur problématique ; « certains façadiers ne disposent pas de logiciel de calcul ou de service de dimensionnement interne », précise encore Guillaume Dufaix. La réglementation de l’activité de façades légères ou façades rideaux évolue. Louineau apporte son propre référentiel technique, en complément des Eurocodes et du DTU 33.1 relatif à la mise en œuvre des éléments constitutifs des façades. L’entreprise fait aujourd’hui valoir savoir-faire et expertise technique pour accompagner ses clients et favoriser leur travail au quotidien.