Basée à Angers depuis 2005, la société Orkeis, expert en solutions digitales, confirme sa croissance en annonçant le recrutement de dix nouveaux collaborateurs dans le Grand Ouest d’ici à la fin d’année, des profils d’informaticiens mais aussi de dessinateurs et de paramétreurs. Depuis sa création en 2005, Orkeis n’a cessé de croître pour devenir un acteur régional important des solutions digitales, notamment destinées au secteur de la menuiserie. Avec un chiffre d’affaires de plus de trois millions d'euros, l'entreprise emploie plus de cinquante salariés répartis dans quatre agences du Grand Ouest : Angers, Nantes, Rennes et La Roche-sur-Yon.
Les talents recherchés se concentrent autour des fonctions de développeurs ou responsables d’applications mais également autour du nouveau métier de paramétreur logiciel. L’un des principaux axes de développement d’Orkeis pour les prochaines années est la configuration, à savoir l’optimisation des process internes des industriels pour améliorer leur productivité et réduire le temps de mise sur le marché.

Création d’un centre de compétences dédié aux métiers de la configuration
« Notre ambition, explique Alexis Finocchiaro,directeur général d’Orkeis, est d’ouvrir notre entreprise à des profils de juniors comme de personnes expérimentées qui souhaitent évoluer dans des métiers de l’informatique sans forcément être des informaticiens. La configuration requiert avant tout de la logique et du bon sens pour paramétrer les logiciels métiers que nous utilisons (Chacal, Cameleon /Pros, 360 Innovation, etc.). Nous élargissons donc nos recrutements à de nouveaux profils. Nous envisageons par exemple d’intégrer des dessinateurs BE et de les former au paramétrage. Notre objectif est de devenir une référence dans ce domaine, nous mettons par conséquent les moyens pour l’atteindre » poursuit Alexis Finocchiaro.
Autre ambition affichée par Orkeis pour septembre prochain : lancer un centre de compétences dédié aux métiers de la configuration. L’objectif : intégrer, accompagner et faire évoluer ses talents pour « qu’Orkeis devienne une référence en la matière, un vivier de compétences au service des entreprises », précise Alexis Finocchiaro qui, avec Olivier Dabin (PDG), annoncent un objectif de chiffre d’affaires de quatre millions d’euros en 2018 pour l’entreprise angevine.