La société Coferming, créée en 2002 à La Bruffière (Vendée), est spécialisée dans un domaine souvent méconnu mais qui a pourtant toute son importance : le coffre de volet roulant.
« La surface du coffre, intégrant la fermeture, est plus importante que celle de la menuiserie dépourvue de son vitrage. Il est donc primordial de ne pas négliger ses performances ainsi que son esthétisme », affirme Anne-Sophie Audureau, responsable marketing et communication de l’entreprise. « Le coffre a même souvent une image assez négative auprès du particulier. Il n’est pas très esthétique, et est perçu comme un facteur de pont thermique » poursuit la responsable. « Nous avons donc fait une grande enquête auprès de prescripteurs, d’architectes extérieurs mais aussi intérieurs, de thermiciens ainsi que de l’École du bois de Nantes pour mieux cerner les attentes des utilisateurs ».

Le coffre Kuadri : un vrai produit d’ameublement avec une efficacité amplifiée
De ce travail de grande ampleur est né un nouveau coffre baptisé “Kuadri” qui fait la part belle à l’innovation. « D’un point de vue esthétique tout d’abord, l’accent a été mis sur la modularité pour accorder le coffre à tous les intérieurs, avec des couleurs variées mais aussi des bandeaux de leds. Il n’est pas aisé de cacher un coffre, alors quitte à ce qu’il se voit, autant qu’il soit beau ! » affirme Anne-Sophie Audureau.
« Ensuite, nous avons voulu créer un coffre “confortable” au niveau thermique. En partenariat avec l’École du bois, nous avons mis au point un procédé qui permet de mélanger l’air extérieur avec celui de la pièce, tout en préservant une bonne circulation de l’air (voir schéma). La sensation de “froid qui tombe sur les épaules” est ainsi supprimée. » Si la commercialisation de ce coffre nouvelle génération a déjà commencé, l’entreprise compte bien en poursuivre le développement. D’autres idées sont à l’étude, comme l’intégration de systèmes audio ou de vidéo-projecteur, mais aussi et surtout de filtres à particules, dont la mise au point devrait être effective en cours d’année.

Une cabine de laquage est prévue
Pour accueillir la production de son nouveau coffre, Coferming a investi 330 000 euros dans de nouveaux locaux, qui vont aussi permettre de développer ses autres gammes dans de meilleures conditions. Au niveau des investissements, une cabine de laquage est prévue pour cette année.
Du côté des ressources humaines, l’entreprise, qui compte actuellement une quarantaine de salariés et qui vient d’embaucher un commercial pour le secteur de Lyon, souhaite recruter en 2018 cinq personnes pour la production ainsi qu’une pour développer sa clientèle dans le nord de la France.

Atteindre le particulier
Pour développer son nouveau produit, Coferming, dont la clientèle est exclusivement composée de professionnels (artisans grands comptes, entreprises générales), souhaite se tourner plus franchement vers le particulier, via les artisans de proximité.
« Nous avons d’ores et déjà créé un site internet dédié au coffre Kuadri (www.kuadri.com), et nous comptons aussi développer un réseau de partenaires pour la pose de ce coffre » continue Anne-Sophie Audureau. « Nous avons conscience d’avoir devant nous un gros challenge de communication pour populariser notre coffre. Cela se fera par le biais de nos commerciaux de terrain qui vont démarcher les artisans, mais aussi par des campagnes de communication dans des magazines de décoration, par exemple pour toucher directement le particulier. Par ailleurs, Somfy, dont les motorisations intègrent nos coffres, nous ont dernièrement autorisés à prendre contact avec l’ensemble de leurs “Experts Somfy”, ce qui est très appréciable pour nous. Nous comptons participer à des salons régionaux axés sur le particulier, comme “Architects at work”. Nous misons enfin sur la communication vidéo, avec des films en stop motion disponibles sur Youtube », conclut Anne-Sophie Audureau.

Un chiffre d’affaires en hausse
La société vendéenne place ainsi beaucoup d’espoir dans son nouveau coffre. Avec sa nouvelle unité de production, elle pourra atteindre un volume de 20 000 coffres par an, contre 14 000 auparavant. Son chiffre d’affaires suit la même dynamique, puisque de 4,7 millions d’euros en 2016, il s’est monté à 5,6 millions en 2017. L’entreprise projette un chiffre d’affaires de 8,5 millions en 2018 et 15 millions en 2022.