Spécialisé dans les travaux de rénovation sur-mesure pour les domaines du vitrage, des stores, de l’isolation, des fenêtres, des volets roulants, de l’aménagement intérieur, des placards, des dressings et de la miroiterie, Batisol s’est installé dans un nouveau bâtiment à Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), à proximité de ses locaux actuels.
« Cette installation nous permet de quasiment doubler notre capacité de stockage (540 m2 contre 320 m2 dans l’ancien local) », explique M. Jezequel, gérant de cette société qu’il a reprise en 2010, après avoir été pendant plusieurs années responsable de production chez Franciaflex.

Un fort attachement au réseau Expert Rénovateur K•Line
Batisol, qui officie sur toute la région rennaise et qui dispose d’un magasin d’exposition à Rennes, fait partie du réseau Expert Rénovateur K•Line, ex-Lumière de jour.
« La société appartenait déjà au réseau lorsque je l’ai reprise », indique le dirigeant. « Et je dois dire que c’est quelque chose dont nous nous félicitons chaque jour ! Ce ne sont que des avantages pour nous, que ce soit au niveau de la communication, mais aussi des échanges avec les confrères et les responsables du réseau. Après chaque convention, je reviens “boosté” et motivé pour toute l’année ! » confie M. Jezequel.
Outre K•Line pour l’aluminium, Batisol commercialise et pose les produits Franciaflex pour le PVC, les volets roulants et les stores, ainsi qu’Atulam pour le bois.

Un rude coup porté par la fin du CITE
Batisol compte actuellement douze salariés, dont huit sont des poseurs, mais ne compte pas faire de nouveaux recrutements pour le moment. « Il faut dire que le gouvernement ne nous aide pas trop dans ce domaine », regrette le gérant. « La fin du CITE nous a porté un rude coup, qui se traduit par une baisse du chiffre d’affaires de 17 %. Aujourd’hui, nous n’accueillons plus de propriétaires de maisons des années 90 qui souhaitent remplacer la totalité de leurs menuiseries, alors que nous en avions une demi-douzaine avant. J’espère me tromper, mais je ne suis pas très optimiste pour les années à venir », conclut M. Jezequel.
Le dirigeant ne désarme pas pour autant et a ainsi choisi de se diversifier prochainement dans la pergola et la véranda. Le chiffre d’affaires de Batisol était de 1,5 million d’euros en 2017.