Après avoir surmonté la crise économique et financière, le secteur allemand des portes et portails a en partie progressé ces deux dernières années pour se stabiliser à un haut niveau.
Après une progression de 6,6 %, le chiffre d’affaires total de la branche atteignait 890 millions d’euros dans la première moitié de l’année 2014. Cette évolution est due avant tout à une forte croissance du chiffre d’affaires durant le premier trimestre comparativement au même trimestre de l’année précédente qui avait été relativement faible du fait des conditions météorologiques.
Ont contribué à cette augmentation du chiffre d’affaires les ventes dans le pays avec une croissance de 5,6 %, mais surtout les exportations avec une croissance de 11,8 %. Après un bon début d’année, les commandes étaient en recul au second trimestre. Malgré un second trimestre un peu plus faible, la branche est confiante quant à l’évolution dans les mois à venir et attend pour 2014 une légère augmentation du chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente. Au-delà de l’évolution positive de la conjoncture et de la bonne demande des clients privés en Allemagne, les premiers signes d’amélioration dans les pays de l’Union européenne ayant été fortement touchés par la crise financière y contribuent également. Les insécurités sont essentiellement venues des crises politiques, tout particulièrement en Europe de l’Est.

Le nombre de permis de construire pour les bâtiments non résidentiels a augmenté de 3,3 % en Allemagne au premier semestre 2014

Une enquête démontre que les fabricants allemands demeurent optimistes
Selon une enquête récemment menée auprès des entreprises membres de la fédération allemande des fabricants de portes et portails (BVT), 42 % des entreprises interrogées enregistrent une augmentation des commandes, 34 % un niveau constant et 24 % un recul. D’autre part, 47 % des entreprises considèrent que la situation actuelle en termes de chiffre d’affaires est positive, 34 % annoncent une situation inchangée et 18 % font apparaître une tendance au recul.
Au premier semestre, le nombre de permis de construire pour les bâtiments non résidentiels a augmenté de 3,3 % en Allemagne. « Une évolution qui, en différé, aura des répercussions positives sur le secteur des portes et portails, explique Claus Schwenzer, président de la BVT. Le taux d’exportation de l’industrie allemande des portes et portails est actuellement de 21%. Au premier semestre 2014, la valeur des portes et portails vendus à l’étranger atteignait 190 millions d’euros. Les principaux marchés étrangers pour les fabricants allemands sont les pays de l’Union Européenne et les états de l’Europe de l’Est. Toutefois, la majorité des petites et moyennes entreprises allemandes se concentre sur le marché national. Le nombre d’employés se montre stable. Actuellement, environ 10 250 personnes sont employées dans le secteur des portes et portails en Allemagne.

Les tendances du marché selon l’association BVT
Quelques mois avant le salon R + T où les professionnels du secteur des portes et portails devraient présenter de nombreuses innovations dans les domaines de l’“efficacité énergétique” et de la “sécurité”, la BVT discerne d’ores et déjà certaines des tendances qui seront celles des secteurs des portes et portails pour le salon de Stuttgart :
• Augmentation de l’efficacité énergétique des bâtiments par la minimisation des largeurs d’ouverture des portes et portails.
• Augmentation des coefficients d’isolation thermique et minimisation des pertes par déperditions.
• Réduction de la consommation énergétique en mode stand-by.
• Augmentation de l’offre de déclarations environnementales (Environnemental Product Declarations, EPD) pour les portes et portails comme base de données pour la notation écologique des bâtiments.
• Systèmes interconnectés par intégration des commandes de portes et portails dans la technique d’information des bâtiments (ex. détection de la température extérieure, systèmes de chauffage et de climatisation, centrales d’alarme, systèmes de contrôle d’accès) et dans les processus de production et logistique des entreprises.
• Transfert d’informations, comme les messages d’erreurs et l’état des portes et portails, sur des appareils mobiles (ex. Smartphones).
• Développement continu d’équipements de sécurité pour les portes et portails avec la tendance aux systèmes sans contact.
• Protection des infrastructures sensibles ou de la sphère privée contre les effractions et le vandalisme par un équipement adapté des portes et portails.
• Meilleur confort d’utilisation des portes et portails.
• Satisfaction des besoins individuels en termes de design, de matériaux et d’état de surface des portes et portails.

RT_12_P_164